Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Union sacrée : Steve Mbikayi et le Parti Travailliste rejoignent Tshisekedi

Union sacrée : Steve Mbikayi et le Parti Travailliste rejoignent Tshisekedi

This post has already been read 592 times!

*Nouvelle adhésion dans l’Union sacrée de la Nation. Ce lundi 11 janvier 2021, le Bureau Politique du Parti Travailliste (PT) a décidé « en âme et conscience » de répondre favorablement à la main tendue par le président de la République à toute la classe politique, « en vue de sceller un pacte républicain qui permettrait à notre pays de relever, dans un élan patriotique, les défis auxquels il fait face sur le plan sécuritaire, politique, économique et social ». Décision prise à l’issue de la session extraordinaire du parti au cours de laquelle les membres du Bureau politique ainsi que les Députés nationaux et provinciaux ont examiné la situation politique du pays, depuis l’effritement de la coalition FCC-CACH.

Ainsi, le Bureau Politique du PT donne mandat à Steve Mbikayi, Fondateur du parti, de prendre les contacts nécessaires qui permettraient au Parti Travailliste d’apporter sa pierre à la matérialisation de la vision de l’Union Sacrée de la Nation.

Une prise de position qui émane de l’analyse de la situation politique de l’heure. Selon le PT, la Coordination « singleton » du FCC avec à sa tête Néhémie Mwilanya, est en grande partie à la base de la crise ayant conduit à la rupture entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement.

«De ses faits et gestes, cette Coordination avait continué à se comporter comme à l’époque où le FCC contrôlait tous les pouvoirs, attitude qui avait amplifié les conflits entre le chef de l’Etat et son prédécesseur», lit-on dans la déclaration signée par le secrétaire général du Parti Travailliste, après un débat houleux et analyse approfondie de toute la situation politique.

Steve Mbikayi avait alors préconisé à la plateforme chère au Sénateur à vie de rallier avec son successeur, une proposition qui est restée lettre morte, affirme-t-il.

‘’Après la dissolution de la coalition FCC-CACH, nous avions proposé au FCC de saisir ensemble la main tendue du Président de la République dans la mise sur pied de l’Union sacrée. Un mois plus tard, pas de réponse, pas d’alternative ! Le bureau politique du PT a décidé de s’assumer en tant que parti autonome‘’, a souligné le Ministre des Action humanitaires.

Outre Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Modeste Bahati et plusieurs acteurs politiques phares, ce sont progressivement les cadres et membres du FCC qui traversent du côté de Félix Tshisekedi. Avant le Parti Travailliste de Steve Mbikayi, Jonathan Bialosuka et Julien Paluku avait précédé dans l’adhésion à l’USN. Lambert Mende qui était récemment reçu par le chef de l’Etat, semble également avoir pris la décision de lâcher Joseph Kabila, même s’il ne l’a encore clairement fait savoir.

La grande migration se poursuit.

La Pros.

 

DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE

Nous, membres du Bureau Politique du Parti Travailliste, élargis aux Députés Nationaux et Provinciaux, réunis dans une session extraordinaire au siège du Parti, avons passé en revue la situation politique dans notre pays depuis la dissolution de la coalition FCC-CACH.

De l’analyse de cette situation, il a été constaté que la Coordination singleton du FCC est en grande partie à la base de la crise ayant conduit à la rupture entre les deux familles politiques.

Dans ses faits et gestes, cette Coordination avait continué à se comporter comme à l’époque où le FC contrôlait tous les pouvoirs, attitude qui avait amplifié les conflits entre le Chef de l’Etat et son prédécesseur.

Plutôt que de protéger l’Ancien Chef de l’Etat en le laissant jouer un rôle de l’ombre, cette Coordination menait le Sénateur à vie sur le terrain politique. Elle prenait seule les initiatives importantes et a bloqué pendant plus d’une année la structuration réclamée à cor et à cri par tous les sociétaires de la famille politique.

 

Les initiatives hasardeuses et provocatrices de la Coordination ayant conduit à la rupture de la coalition FCC-CACH, le Camarade Steve MBIKAYI en sa qualité de Co-Fondateur du FCC avait récusé cette Coordination le 14 décembre 2020 et réclamé sa démission.

A la même occasion, il avait promis de prendre des initiatives courageuses pour sauver les meubles.

Dans cet ordre d’idée, le Camarade fondateur du Parti avait proposé au FCC de répondre favorablement à la main tendue du Chef de l’Etat dans son initiative de la création de l’Union Sacrée comprise par nous comme une nouvelle coalition multipolaire en lieu et place de coalition bipolaire FCC-CACH qui pendant deux ans a passé plus de temps à gérer les conflits qu’à gérer le pays !

Un mois plus tard, cette proposition qui consistait à sauver toute la famille politique n’a toujours pas trouvé de réponse.

En lieu et place de cette initiative salvatrice, un Comité de crise aux allures technocratiques a été mis sur pied. Et la Coordination récusée qui est allée d’échecs en échecs reste en place. Aucune traçabilité dans la gestion du Comité de crise ni des stratégies à la hauteur des enjeux en présence !

Vu ce qui précède, le Bureau Politique du Parti a décidé en âme et conscience de répondre favorablement à la main tendue par Son Excellence le Président de la République à toute la classe politique, en vue de sceller un pacte républicain qui permettrait à notre Pays de relever, dans u élan pacifique, les défis auxquels il fait face sur le plan sécuritaire, politique, économique et social.

Le Bureau Politique du Parti donne mandat au Camarade Steve MBIKAYI, Fondateur du Parti de prendre tous les contacts nécessaires qui permettraient au PT d’apporter sa pierre à la matérialisation de la vision de l’Union Sacrée de la Nation telle que prônée par son Excellence Monsieur le Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Fait à Kinshasa, le 11 janvier 2021

Pour le Bureau politique du Parti