Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Religion : la Communauté Baha’ie de la RDC pleure le Conseiller Continental Jean Pierre Tshibangu Mbuyi

Religion : la Communauté Baha’ie de la RDC pleure le Conseiller Continental Jean Pierre Tshibangu Mbuyi

This post has already been read 917 times!

C’est avec émoi que la Communauté Baha’ie de la République Démocratique du Congo a appris le décès de celui que plusieurs appelaient affectueusement « Tonton Papy », ce fervent défenseur de la Cause, le bien-aimé Jean-Pierre Tshibangu Mbuyi s’en est allé le jeudi 7 janvier 2021 à Johannesburg en Afrique du Sud.

Son humilité, sa sagesse imperturbable et par-dessus tout son engagement inconditionnel au service de la Foi de Bahá’u’lláh resteront des empreintes à jamais gravées dans le cœur de chaque personne ayant croisé son chemin, de son vivant.

Un soldat infatigable

Jean-Pierre Tshibangu Mbuyi est né à Kamina, le 02 mai 1958, dans la Province du Haut-Lomami. Après ses études universitaires en Sciences sociales, il travaillera dans le domaine de la Construction et finira par créer sa propre entreprise.

C’est à travers sa fiancée, aujourd’hui mère de ses enfants, qu’il rencontra la Foi Baha’ie. Son mariage était le premier à avoir été célébré au centre local des Baha’is de la commune de Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Parmi les nombreux services rendus pour promouvoir la Cause, il fut membre de l’Assemblée spirituelle locale des Bahá’ís de Lubumbashi, du Conseil Régional Bahá’í du Katanga, de l’Assemblée spirituelle Nationale des Bahá’ís de la RDC ainsi que membre du Corps Continental des Conseillers pour l’Afrique, jusqu’à son dernier souffle.

Il est parti en soldat infatigable, au service des communautés humaines, œuvrant à la transformation vers la nouvelle civilisation inspirée des enseignements de Bahá’u’lláh.

Une profonde tristesse est présente dans le cœur des amis qui ont bénéficié de sa force et de son entier dévouement à leurs côtés. Ils continueront à progresser sur ce même sentier en gardant toutes ces années de ferveur, d’accompagnements et d’apprentissages communs, comme cadeau en héritage.

L’hommage de la Maison universelle de justice

Ayant appris la nouvelle, la Maison universelle de justice, instance suprême gérant la communauté mondiale bahá’íe a réagi en ces termes : « Ses nombreuses années de travail dévouées pour promouvoir la cause de Dieu, notamment en tant que membre du Corps continental de conseillers en Afrique et de votre Assemblée nationale, laisse un riche héritage de service qui sera longtemps dans nos mémoires. Constant, humble et imperturbable dans son service au seuil du Seigneur, que son exemple rayonnant soit une source d’inspiration pour tous ceux qui le connaissaient. Nous adressons nos sincères condoléances à sa chère épouse, Joëlle, à ses enfants et aux autres membres de sa famille qui, il y a quelques jours à peine, subissaient une autre lourde perte. Nous assurons également nos prières ferventes aux mausolées sacres pour le progrès de la noble âme de Jean-Pierre dans tous les mondes de Dieu et pour leur réconfort et leur consolation en cette période difficile ».

Et d’ajouter : « Nous demandons qu’une réunion commémorative soit organisée en son honneur à la maison d’adoration à Kampala et que des commémorations aient lieu dans les communautés de toute l’Afrique, comme en République démocratique du Congo, si les circonstances le permettent ».

Des réunions de prière en mémoire de ce serviteur exemplaire ont été tenues ce dimanche 10 janvier 2021 à travers tout le territoire de la République Démocratique du Congo.

Willy Katemo