Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Interpellations judiciaires : la FEC et ANEP saisissent Ilunga Ilunkamba

Interpellations judiciaires : la FEC et ANEP saisissent Ilunga Ilunkamba

This post has already been read 1475 times!

Comme à l’accoutumée, la Fédération des Entreprises du Congo(FEC) et l’Association  nationale  des Etablissements publics et  entreprises du portefeuille (ANEP) ont pris part à la réunion du comité de conjoncture économique présidée mardi 12 janvier 2021 par le premier ministre sylvestre Ilunga Ilunkamba. A cette occasion, ces deux organisations ont exprimé devant sylvestre Ilunga Ilunkamba leurs inquiétudes  au sujet de la  multiplicité des contrôles et  interpellations judiciaires dont sont victimes les sociétés publiques et privées.

«Nos partenaires de la FEC et de l’ANEP ont souligné la multiplicité des contrôles et des interprétations judiciaires  dont  souffrent nos sociétés tant privées  que publiques, ça empeste l’atmosphère de travail », a déclaré Jean –Baudouin Mayo, Vice-premier ministre, ministre du budget faisant le compte rendu de la réunion.

En date du 18 août 2020, une lettre de la FEC a été adressée au Procureur  General près la cour de cassation, la fédération des Entreprise du Congo (FEC), en sa qualité de syndicat professionnel des employeurs, avait exprimé sa volonté incriminée les opérateurs économiques dans le cadre des opérations bien licites et étrangères à toute violation de la loi pénale.

La FEC avait tenté  de demander au Procureur General de faire de mieux pour que le climat d’affaire soit observé au sein de cette institution car cela peut  annihiler les efforts que fournit le gouvernement pour instaurer un  climat de confiance voulu par le président de la République Félix Tshisekedi ; mais il sérialise que tous les efforts fourni étaient toujours nuls.

Jackson Mutamba