Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Position de Vodacom Congo sur le RAM

Position de Vodacom Congo sur le RAM

This post has already been read 979 times!

Vodacom Congo tient à informer l’opinion publique que, contrairement aux articles parus dans une certaine presse à sensation, il accompagne la mise en œuvre de toutes les décisions des autorités compétentes du secteur des Télécommunications, y compris celle portant sur la certification des appareils téléphoniques, RAM en sigle.

 

En effet, il importe de rappeler que depuis le mois d’août 2020 et avec la pleine implication de sa Direction Générale, ses équipes multidisciplinaires, à savoir, les équipes techniques, réglementaires, financières et légales, travaillent d’arrache-pied avec l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications du Congo (ARPTC), ainsi que le Ministère de Tutelle, celle des Poste Télécommunication et Nouvelles Technologies de l’Information, pour la mise en œuvre ainsi que l’intégration du RAM. Les échanges et séances de travail, dument minutés, entre les deux entités démontrent d’une collaboration franche et cordiale. Les services du Régulateur peuvent en attester, d’autant plus qu’à ce jour, le premier reversement des frais est déjà en cours d’exécution.

 

Vodacom Congo tient également à éclairer l’opinion, qu’il se distingue notamment par la rigueur de sa politique de bonne gouvernance, par le respect du Code d’éthique et par la transparence de ses procédures, tous alignés aux standards internationaux de gestion administrative, comptable et financière. Et en tant qu’entreprise citoyenne, il est respectueux des lois et règlements de la République. Pareillement, Il est à noter que sa contribution fiscale s’élève à 40% des recettes du secteur des télécommunications et que depuis ces trois dernières années, son civisme fiscal s’évalue à hauteur de 2% dans le budget annuel du pays. Ce qui fait de Vodacom Congo, depuis plus de 18 ans, un partenaire incontournable et des plus constants de l’Etat congolais, dans le paiement des impôts, taxes, redevances et droits divers.

 

En conformité avec les lois du secteur en vigueur,l’opérateur de téléphonie mobile publie régulièrement les performances de ses activités. C’est ainsi que les données relatives au nombre de ses abonnés, au volume des appels, au trafic internet, à son chiffre d’affaires, ainsi qu’au paiements de ses obligations fiscales et parafiscales, sont indifféremment publiées et de manière transparente, soit dans son rapport annuel intégré, soit sur son site web (www.vodacom.cd) ou soit dans les rapports trimestriels du Régulateur, à savoir l’ARPTC. Toutes ces données sont dans le domaine public.

 

Les publications médiatiques précitées ont clairement été produites pour nuire à la réputation de cette entreprise respectueuse qui s’est assignée la mission essentielle de contribuer à un meilleur futur pour tous les congolaises et congolais. Elles sont très éloignées du véritable journalisme d’affaires. Bien au contraire, elles sont indubitablement un exemple de conduite journalistique non professionnelle et destructrice.

 

En définitif, Vodacom Congo, étant très accessible, encourage les membres des médias ainsi que le public en quête d’information fiable et vérifiable, de le contacter librement à l’adresse suivante : corporateaffairs@vodacom.cd..

 

Les Relations Publiques