Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kikwit : trois présumés voleurs à mains armées dans le filet de la police

Kikwit : trois présumés voleurs à mains armées dans le filet de la police

This post has already been read 594 times!

La police de la ville de Kikwit, province du Kwilu, accompagnée de quelques éléments des forces armées de la République Démocratique du Congo, a procédé à l’arrestation de trois présumés voleurs  à mains armées samedi 16 janvier 2021.

Cette arrestation a eu lieu après un vol de plus de 80 millions de francs congolais et 14.000 dollars  au domicile des Indiens, responsables de la société ELS, une des sociétés commerciales indiennes opérationnelles à Kikwit depuis plusieurs années.

La Police Nationale Congolaise a présenté ces présumés criminels devant la presse dans l’après-midi du samedi 16 janvier. “Quatre personnes s’étaient introduites dans la maison de ces Indiens en ville basse, commune de Lukolela la nuit du 15 au 16 janvier 2021. Parmi les quatre, deux en tenues militaires et deux autres, en tenue civile. Les militaires détenaient des armes AK47 avec deux chargeurs chacun. Ils ont commencé par  fouiller dans la maison et ont eu de l’argent qu’ils ont emballé dans une couverture”, a expliqué le colonel  José Mangbawu, commandant du commissariat urbain de la police, ville de Kikwit.

Il a ajouté que c’était grâce a la caméra de surveillance opérationnelle qu’ils ont détecté les acteurs concernés avant de passer à leur arrestation.

“Nous avons retrouvé une partie de l’argent : 24 millions 96 mille 900 FC et 2.415 dollars USD. Des enquêtes continuent. Les OPJ de la police font leur travail et le dossier sera envoyé à l’auditorat militaire”, indique-t-il.

Il a ajouté que lors des premières enquêtes, ils ont retrouvé deux cartes militaires. Et les deux militaires parmi les quatre opérateurs sont de l’état major des FARDC de Kinshasa.

De son côté, maître Jean Mbamba, avocat conseil des Indiens a fait savoir qu’avant d’emporter cette somme, ces acteurs ont fortement tabassé le gérant de la société ELS.

“Ces gens avaient aussi emporté des téléphones, des sacs à dos etc.”, Conclut-il.

Badylon Kawanda Bakiman