Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Covid-19 : le Bureau d’âge met en place des dispositifs sanitaires

Covid-19 : le Bureau d’âge met en place des dispositifs sanitaires

This post has already been read 827 times!

Depuis le début de la deuxième vague de la Covid-19, plus dangereuse que la première, le taux de contamination ne cesse d’augmenter du jour au lendemain à Kinshasa et dans le reste de la République démocratique du Congo. D’après les spécialistes de la santé publique, cela est dû notamment au non-respect des gestes barrières par la population kinoise. Au niveau de l’Assemblée Nationale, à ce jour, une trentaine de députés nationaux ont été testés positifs à la Covid-19. Des sources proches renseignent que cette contamination massive a eu lieu au moment où les députés nationaux multipliaient des réunions à la Chambre basse du Parlement tout en ne respectant pas les gestes barrières.

Le Dr Gaspard Matumikila Mayedi affirme qu’un dispositif important a été mis en place par le Bureau d’âge pour stopper la contamination pendant la prochaine session extraordinaire.

Ces dispositifs consistent à la prise de température dès l’entrée dans l’enceinte du Palais du Peuple, la distribution des masques ; des gels hydro-alcooliques deux fois la semaine ; le respect de la distanciation physique avec un accent accru sur la sensibilisation des députés nationaux à appliquer scrupuleusement les gestes barrières.

« Le souci du bureau d’âge est que pendant cette session extraordinaire qu’il n’ait aucune contamination et il s’avère que chaque député doit être conscient de cela et responsable de sa santé », a ajouté le Dr Gaspard Matumikila.

Il tient à signaler que parmi les dispositifs mis en place par le bureau d’âge pour éviter la contamination de la Covid-19 pendant toute la durée de la session extraordinaire, il y a la désinfection régulière de la salle de plénière juste après les travaux. Quant aux locaux et les environs, la désinfection se fera chaque semaine.

Lucie Wambale