Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Révélations de Kabund sur Bemba et Katumbi : Eliezer Ntambwe indigné mais exclut l’option de la rupture

Révélations de Kabund sur Bemba et Katumbi : Eliezer Ntambwe indigné mais exclut l’option de la rupture

This post has already been read 3607 times!

Le Député AMK Eliezer Ntambwe est écœuré par des révélations accablantes du président a.i de l’UDPS, Jean-Marc Kabund confirmant que Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba ont réclamé sans succès le perchoir de l’Assemblée nationale et la Primature.

Abasourdi et déçu, l’élu de Lukunga a parlé d’une violation du secret de délibération des tractations entre le Chef de l’Etat et ses invités avant d’inviter Kabund à adopter un comportement de réserve.

«Quand on est un homme politique, on doit savoir se comporter dans certaines situations. Qui lui dit que les 107 députés venus du FCC sont sincères avec eux ? Pourquoi l’ont-ils enregistré pour envoyer à ceux dont il critique lui-même ? », s’est interrogé le député d’Ensemble pour le Changement.

Eliezer Ntambwe voit le danger venir et rappelle qu’ils ont demandé à l’informateur d’identifier la majorité par groupe parlementaire pour éviter le jeu des petits malins.

« Je suis en train de voir le risque qui arrive dans le sens où à l’Assemblée nationale, le vote est secret. Nous avons demandé à l’informateur d’identifier la majorité par groupe parlementaire pour éviter le jeu des petits malins qui veulent déstabiliser l’Union sacrée qui est chère pour nous tous, pas seulement pour le Chef de l’Etat », souligne-t-il.

Avant de regretter : « à entendre ce qui est sorti d’un responsable comme notre ami et surtout lorsqu’on connait sa position vis-à-vis du Chef de l’Etat, je suis un peu dépassé ».

Toutefois, l’élu de la Lukunga a apaisé les esprits, rappelant à haute voix que les révélations de Jean-Marc Kabund ne confirment pas le divorce entre Ensemble pour le Changement et l’Union sacrée mais sa famille politique et le MLC vont se réunir pour lever une option.

Aussi, a-t-il martelé sur le fait que la plateforme de Moïse Katumbi n’a pas encore claqué la porte des négociations avec le chef de l’État, le reste n’est que fausse alerte.

Willy Katemo