Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

3 ans après l’assassinat de Thérèse Kapangala, la GTK exige que la justice soit faite

3 ans après l’assassinat de Thérèse Kapangala, la GTK exige que la justice soit faite

This post has already been read 486 times!

*21 janvier 2018 – 21 janvier 2021, voilà 3 ans jour après jour que mourait l’aspirante Thérèse Kapangala. 3 ans durant, la Génération Thérèse Kapangala ‘’GTK’’ continue à attendre que justice soit faite dans ce dossier d’assassinat criminel du 21 janvier 2018. Morte par balle dans l’enceinte de la cours paroissiale de la paroisse Saint François de Salle, alors qu’elle répondait à l’appel du Comité Laïc de Coordination pour une marche pour l’alternance au pouvoir et contre le troisième mandat du Président sortant, Joseph Kabila Kabange.  A cette occasion, elle a organisé une journée commémorative au cours de laquelle elle a présenté son plan d’action quant à ce qui concerne la poursuite des plaintes déposés depuis le 29 janvier 2018, mais aussi les objectifs de la GTK.

«Nous demandons et exigeons que la justice prônée par son Excellence, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo soit faite dans l’affaire liée à l’assassinat criminel de notre sœur et amie, Thérèse Kapangala Mwanza », a lancé le Coordonateur de la GTK, Jean Claude Kapangala. En soulignant qu’une plainte contre inconnu avait déjà été déposée à l’auditorat supérieur militaire par l’avocat conseil de la famille Kapangala. Outre cette première plainte, le Coordonateur a fait encore savoir qu’il y en a une deuxième plainte déposée contre le commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise, Sylvano Kasongo qui avait à sa charge le commandement des troupes le jour du meurtre de Thérèse Kapangala, mais jusqu’à présent, il n’y a aucune suite favorable concernant ces deux plaintes.

En dehors de cette affaire, la Génération Thérèse Kapangala se mobilise pour des œuvres de charité comme le déterminent ses différents objectifs.

Parmi les objectifs poursuivis par de la GTK, il y a la contribution à la promotion de la démocratie et de la citoyenneté en informant et en sensibilisant la population pour le choix des responsables capables de relever les défis que connait la République Démocratique du Congo. La participation à la défense des libertés fondamentales et des droits de l’être humain conformément aux exigences des valeurs démocratiques et sociétales. La participation à l’instauration d’un pouvoir fort et légitime à travers un taux de participation  élevé des citoyens au processus électoral en faisant en sorte que les scrutins se déroulent chaque fois qu’ils sont organisés dans un climat de paix, de transparence et de crédibilité certaine. La coordination des activités citoyennes des associations membres au nom du respect des valeurs républicaines et démocratiques dans l’unité de penser et dans la cohérence des activités. Enfin, cette structure pend aussi l’engagement de lutter contre la pauvreté et l’exclusion en contribuant à l’instauration de la prospérité de la République au bénéfice de tous les enfants du pays sans considération de leur appartenance religieuse, raciale, éthique ou tribale par la mobilisation des citoyens au service du développement.

Il faut rappeler que cette journée a connu la participation de plusieurs structures des jeunes, des encadreurs des orphelinats, des orphelins ainsi que la représentation du Comité Laïc de Coordination ‘’CLC’’. Les activités du troisième anniversaire se sont poursuivies avec une messe d’actions de grâce à la paroisse Saint François de Salle, à Kintambo.

Steve Ilunga