Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Requalification de la majorité : les vrais enjeux commencent aujourd’hui !

Requalification  de la majorité : les vrais enjeux commencent aujourd’hui !

This post has already been read 1521 times!

Le Bureau d’âge de la Chambre basse du parlement a convoqué une plénière ce vendredi 22 janvier 2020 à 10 heures dans la salle du congrès du palais du peuple. A cet effet, deux points sont  inscrits à l’ordre du jour : L’identification de la configuration politique de l’Assemblée nationale et déclaration d’appartenance à la majorité ou à l’opposition ; Et l’examen et approbation du Rapport de la commission mixte Relations Extérieures économiques, Financière et de Contrôle budgétaire et vote du projet de loi autorisant la ratification de l’accord créant la zone de Libre-échange continentale Africaine ZLECAF.

La plénière d’aujourd’hui intervient dans un contexte particulier sur le plan politique en République démocratique du Congo où l’union sacrée de la nation,  une vision initiée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui bénéficie d’un soutien de plusieurs regroupements politiques si l’on tient compte des déclarations des adhésions massives non seulement des Députés du FCC mais ceux de Bemba et Katumbi. Mercredi dernier,  l’informateur Bahati Lukwebo avait présenté auprès de Chef de l’Etat 25 Chefs des regroupements politiques. Dans cette optique, il s’attend d’ores et déjà à une majorité écrasante de l’Union sacrée.

La plénière de ce jour sera, à en croire maints analystes, celle de plusieurs enjeux. D’après certains élus du peuple, encore fidèles à Joseph Kabila, pour le point concernant la requalification de la majorité, affirment que déclarer son appartenance à l’Assemblée nationale en cours de mandat est déjà une irrégularité que la Cour Constitutionnelle a cautionné en se dédisant sur son avis de conformité du règlement intérieur de la Chambre basse du parlement  qui prévoit tout cela en ses articles 54 à 58. «Maintenant, que les députés déclarent de nouveau leur appartenance en plénière est aussi une irrégularité, car c’est le Président du groupe parlementaire qui a la charge de déclarer son groupe par une correspondance au bureau de l’Assemblée qui fait consigner tous les documents à la chancellerie », affirme un élu du peuple sous couvert d’anonymat.

Dans l’entretemps, le rendez-vous est donc pris pour aujourd’hui, à 10 heures, dans la salle du Congrès du palais du peuple.

La Pros.