Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ilunga Ilunkamba déchu à l’Assemblée nationale !

Ilunga Ilunkamba déchu à l’Assemblée nationale !

This post has already been read 1006 times!

367 Députés ont voté pour le départ de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. En consequence, l’Assemblée nationale a adopté la motion de censure contre son gouvernement conforment à l’article 146 de la Constitution. Désormais, l’équipe Ilunga Ilunkamba  est reputé démissionnaire, le premier ministre  déchu  est tenu de remettre sa démission  au President de la République dans les 24 heures qui suivent sa déchéance. C’est une première en République démocratique du Congo qu’un Chef du gouvernement puisse  tomber par une motion de censure initiée par l’Assemblée nationale.

Les Ministres du tourisme, de la santé, de la communication et médias, Ministre délégué à la défense, et le vice-ministre à l’EPST et des Finances avaient pris part à cette séance plénière à laquelle le ‘’Premier ministre déchu‘’ a brillé par son absence. D’après les motifs retenus contre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les initiateurs de la motion de censure sont revenus notamment, sur ‘’les échecs à répétition’’ du gouvernement sur les plans socio-économique, sécuritaires et diplomatiques. A en croire Chérubin Okende, le gouvernement Ilunga a failli sur toutes les lignes sans exception et il est temps, pour ce gouvernement, de laisser la place à un autre. « La création d’emploi demeure une illusion et ceux qui travaillent ne bénéficient de rien, les emplois sont monnayés et les cabinets du premier ministre et de son gouvernement sont composés des membres de leurs familles et partis politiques », a-t-il décrié. Et d’ajouter que toutes les promesses tenues par ce gouvernement demeurent chimériques. Sur le plan sécuritaire, les pétitionnaires ont insisté sur l’insécurité à l’Est, les massacres et tueries dans des villes et campagnes. Le foisonnement des groupes armés ça et là en République démocratique du Congo constituent ce qu’ils qualifient de non respect des engagements du Gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Au début de cette séance plénière, le Président du Bureau d’âge avait tenu de fixer l’opinion nationale et internationale en rapport avec le débat sur la compétence de l’Assemblée plénière à pouvoir examiner la Motion de censure contre le Premier ministre. «La plénière est compétente, les membres du gouvernement qui sont invités, ne viennent pas répondre au bureau, mais à la plénière. On ne doit plus continuer à tromper l’opinion, ce n’est pas le bureau qui a investi le gouvernement. C’est la plénière. Et le gouvernement ne vient pas répondre au bureau d’âge plutôt à la plénière. On ne doit pas continuer à tromper l’opinion nationale et internationale», a déclaré Christophe Mboso N’kodia dans sa communication du début. A lui d’ajouter : ‘’Oui, le Règlement intérieur est clair, oui les arrêts de la Cour constitutionnelle sont clairs. On doit arrêter de tromper l’opinion nationale et internationale. Il y a un arrêt de la Cour Constitutionnelle qui autorise au bureau d’âge de faire le contrôle parlementaire’’.

A noter également que  l’examen de la motion de censure avait été reporté  le jour suivant alors que Sylvestre Ilunga Ilunkamba était en mission officielle dans le Haut Katanga. Selon son ordre de mission, il devait revenir au pays mardi.  Il ne s’est pas non plus présenté mercredi.

MB