Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sénat : Thambwe Mwamba et consorts jettent l’éponge

Sénat : Thambwe Mwamba et consorts jettent l’éponge

This post has already been read 177 times!

L’on se croirait presque dans une série hollywoodienne. Au moment où le Bureau d’âge du Sénat, fraîchement installé, s’apprêtait à examiner les différentes pétitions déposées par les Sénateurs pour exiger, in fine, la déchéance du Bureau définitif que dirigeait Alexis Thambwe Mwamba, une pluie de démissions s’est abattue sur la table de Léon Mamboleo, quelques heures avant la tenue de la séance plénière convoquée vendredi à cet effet. Mais pour quelle fin ?

Ayant constaté que le ciel bleu devenait de plus en plus brumeux pour eux, tous les sénateurs membres du Bureau Thambwe Mwamba visés par différentes pétitions en vue de leur déchéance, ont rendu le tablier avant le débat à l’hémicycle. Autrement dit, ils se sont avoués vaincus avant le combat. Seul le 1er Président du Sénat, Samy Badibanga Ntita a fait exception.

La première à donner le ton était le Rapporteur adjoint, Sona Kamitatu. Voyant l’orage venir, elle a présenté sa démission aux fonctions de rapporteur adjoint du bureau du Sénat et ce, dans une correspondance adressée au président du Bureau d’âge de la Chambre Haute du Parlement, le jeudi 4 février 2021.

Le président de la Chambre dite des sages, Alexis Thambwe Mwamba dont la tête est mise à prix, a également emboîté le pas. Dans une note adressée au président du Bureau d’âge du Sénat, ce vendredi 5 février, relative aux réponses destinées aux honorables sénateurs à la suite de la pétition contre lui, l’ancien président du bureau définitif du Sénat a déposé sa démission en tant que tel.

L’étau se resserre

Toutefois, la tempête est loin de se calmer pour le moment. Quoique désormais démissionnaire, en effet, Thambwe Mwamba et compagnies sont dans un ultimatum de l’Inspection Générale des Finances pour justifier quelques dossiers liés à la malversation financière au Sénat.

Dans l’entretemps, il y a le réquisitoire du Procureur Général près la Cour de Cassation sollicitant la levée des immunités de l’ancien Président du Sénat qui traine encore dans les tiroirs de cette Chambre Haute. Pas facile d’être à la place de ce dernier en ce moment-ci.

Au regard de ce tableau sombre, des analystes avertis laissent croire qu’un certain nombre de questions valent la peine d’être posées. Notamment, pourquoi tous les membres du bureau définitif ont-ils choisi de démissionner au même moment ? Ces derniers estiment qu’il aurait été politiquement plus élégant ou simplement en vertu de la possibilité que leur offre le règlement intérieur de cette chambre délibérante et la Constitution de la République, de présenter leurs moyens de défense, comme cela était le cas avec le Bureau Mabunda à l’Assemblée Nationale. Quand bien même qu’ils avaient tous fini par être défenestrés. Leur sort était déjà scellé, notent certains politiques. D’autres soutiennent l’argument d’un mot d’ordre politique.

Cyprien Indi