Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Elue au poste de Questeur de l’Assemblée : Qui est Angèle Tabu Makusi ?

Elue au poste de Questeur de l’Assemblée : Qui est Angèle Tabu Makusi ?

This post has already been read 3068 times!

*‘’Femme mariée, maman et grand-mère. Angèle Tabu Makusi fut surnommée, dès le bas-âge DIGNITE.  Ancienne Présidente de la Sous-Commission Fonction Publique de la Grande commission socio-culturelle. Elle  introduisit  un projet de  loi « Médiateur de la République »  qui, malheureusement,  n’a  jamais  été analysé à cause de son appartenance à l’opposition. Elle s’engage à  mécaniser le personnel de l’Administration de l’Assemblée Nationale, tout au long de son mandat.  Elue trois fois consécutives, en 2006, 2011 et 2018.  Et, en  sus de son diplôme de licence en Biodiversité – Ir en Environnement,  TABU MAKUSI Angèle est aussi graduée en sciences infirmières. Sur le plan de la moralité, elle est intègre, fervente chrétienne (membre du Renouveau charismatique catholique, intercesseuse, Vice-Présidente des mamans catholiques de sa paroisse, membre du conseil paroissial), humble, franche et portée vers le travail en équipe’’. Elue au poste de Questeur, elle promet de se casser en quatre morceaux pour épauler Mboso N’Kodia Pwanga, l’actuel Speaker de la chambre basse du Parlement.

Discours  de l’Honorable Tabu Makusi Angèle

– Honorable Président du Bureau d’âge,

– Honorables Membres du Bureau d’âge,

– Distingués collègues,

Mes remerciements s’adressent tout d’abord à Dieu Tout-Puissant, maître de temps et de circonstances.

Honorable TABU MAKUSI Angèle, votre candidate au poste de Questeur de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo, qui se tient devant vous est une femme mariée, maman et grand-mère.

Elle a été surnommée DIGNITE, dès le bas-âges.

Ancienne Présidente de la Sous-Commission Fonction Publique de la Grande commission socio-culturelle. Elle a, en tant que telle : – introduit une loi « Médiateur de la République », qui n’a malheureusement pas été analysé à cause de son appartenance à l’opposition ; – fait mécaniser le personnel de l’Administration de l’Assemblée Nationale, à la mandature passée.

Elue trois fois consécutives, en 2006, 2011 et 2018.

En sus de son diplôme de licence en Biodiversité – Ir en Environnement, Madame TABU MAKUSI Angèle est aussi graduée en sciences infirmières. Sur le plan de la moralité, elle est intègre, fervente chrétienne (membre du Renouveau charismatique catholique, intercesseuse, Vice-Présidente des mamans catholiques de sa paroisse, membre du conseil paroissial), humble, franche et portée vers le travail en équipe.

Tous ces éléments réunis constituent des outils importants qui soutiennent sa candidature, conformément à l’article 27 du Règlement intérieur de notre Chambre.

Honorable Président,

Honorables Membres du Bureau d’âge, 

Honorables Députés et très chers collègues,

Fort de notre expérience, l’heure n’est plus aux discours mais aux actions.

Sous la coordination de l’Honorable Président de notre Chambre et l’accompagnement des autres membres du bureau, nous allons travailler à la recherche du bien-être de tous car nous sommes:

– La seule Chambre du parlement au monde entier où la Sarah et ses sœurs Jeanne, Marie etc. sont incapables de se signaler à une date précise du mois. Elles se taisent jusqu’au 45, c’est-à-dire,  15 jour du mois suivant.

Ce qui amène les Députés à se confier à la banque Lambert.

Cela doit changer. Changer dans le sens que les Députés doivent être payés à une date précise du mois ;

– La seule Chambre où les élus du peuple reçoivent leurs émoluments du mois par mode de fractionnement, c’est-à-dire le 45ème jour, puis le 55ème  jour etc. Ça doit aussi changer ;

– La seule Chambre au monde où les Assistants des élus sont exclus ou presque du chapitre. Démotivés, ceux-ci sont obligés d’aller à la recherche de job. Par conséquent, les Députés sont obligés de se débrouiller seuls pour répondre aux exigences des activités parlementaires. Cette pratique diminue le rendement et l’efficacité des élus à la participation aux travaux parlementaires. Cela doit changer aussi ;

– La seule Chambre au monde où les Députés se voient quelques fois refuser les soins médicaux dans certaines institutions médicales, tout simplement pour n’avoir pas honoré leurs factures. Humiliation ! Cela aussi doit changer ;

– La seule Chambre au monde où les élus se débrouillent pour payer les produits pharmaceutiques.

Après avoir supplié le bureau de notre Chambre en vue de rembourser les factures de celle-ci, quant à ce, plus d’une fois les collègues ont été floués.

Ça doit changer ;

– Nous avons le devoir de rendre propre l’enceinte et les installations du Palais du Peuple en collaboration avec notre collègue de la Chambre sœur. Changeons ;

– Les agents et cadres de l’administration de notre Chambre vont devoir être respectés en répondant à leurs droits. Voilà pourquoi, je sollicite votre suffrage. Nous n’avons pas la prétention d’être des anges, ni des extraterrestres, mais de la descendance d’Adam et Eve, donc être fragile. C’est pourquoi, venez chers collègues avec vos remarques, conseils, suggestions et expertises afin que nous fassions comme le voudrait un Etat de droit. Enterrons la hache de guerre. Oui, c’est possible, quand je me réfère aux grands et bons Questeurs m’ayant précédée, je cite :

  • Honorable Modeste BAHATI LUKWEBO
  • Honorable Dieudonné BOLENGETENGE BALEA et bien d’autres Chers Collègues, vous avez démontré que c’est possible. Vous avez facilité pour nous le retour plusieurs fois à l’hémicycle.

Chers collègues, trois mandats ne sont pas peu des choses. Une fois respectés, vos droits vous donneront la même chance comme certains d’entre nous à qui je me permets de rendre hommage notamment :

  • Honorable Adèle KAHINDA Princesse
  • Honorable Marie-Ange LUKIANA
  • Honorable Henriette WAMU
  • Honorable Aubin MINAKU
  • Honorable MUTIRI WA BASHARA Elvis
  • Honorable BONANE LUSENGE
  • Honorable BOLENGETENGE BALEA Dieudonné, etc.

Chers collègues,

Dans tout métier, il y a des failles, c’est pourquoi, nous communiquerons régulièrement sur la situation financière de notre Chambre. Honorable Président ; Honorables Membres du Bureau d’âge ;

Honorables Députés et très chers collègues,

Je saisis cette occasion afin de remercier ma plate-forme politique, « Ensemble pour le Changement », du Président Moïse KATUMBI CHAPWE, d’avoir jeté son dévolu sur ma modeste personne et avoir travaillé au maintien de ma candidature à ce poste.

Je ne saurais terminer ce mot sans remercier de manière particulière Son Excellence Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef de l’Etat, Géniteur de l’Union Sacrée de la Nation.

– Vive la République Démocratique du Congo !

– Vive l’Assemblée Nationale !

Je vous remercie.