Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lancement d’une exposition photographique pour valoriser le riche héritage scientifique de Yangambi

Lancement d’une exposition photographique pour valoriser le riche héritage scientifique de Yangambi

This post has already been read 296 times!

Dans le but de valoriser le riche héritage scientifique de Yangambi ainsi que son potentiel à devenir un centre de référence d’étude en agriculture et foresterie tropicales, il a été lancé ce lundi 8 février 2021 l’exposition de photographies «Koyeba Yangambi». L’exposition est faite de photographies issues des archives inédites de la bibliothèque de l’INERA ainsi que des images récentes du photographe Axel Fassio. L’initiative est financée par l’Ambassade de Belgique à Kinshasa et l’Union européenne.

Cet évènement, abrité par le bâtiment administratif de l’INERA-Yangambi, est organisé par le Centre de recherche forestière international (CIFOR) et l’Institut National d’Etude et de Recherches Agronomiques (INERA). Les organisateurs souhaitent notamment, attirer l’attention d’une partie importante de la population congolaise et ce, y compris les décideurs, les investisseurs privés et la communauté scientifique, par cette exposition également accessible virtuellement au grand public sur le site Web cifor.org/fr/koyebayangambi.

‘’L’objectif ultime de cette exposition n’est pas seulement de présenter la riche histoire de Yangambi, mais aussi de proposer une vision dans laquelle les forêts et leurs zones limitrophes gérées durablement contribuent significativement à l’amélioration des conditions de vie de la population […] Yangambi possède tout le potentiel nécessaire pour devenir un véritable modèle pour la RDC, voire d’autres régions du monde‘’, a déclaré Stefan Meersschaert, Ministre-Conseiller de la Coopération du Développement de la Belgique en RDC.

Pour le Directeur Général de l’INERA, la station de recherche de Yangambi se doit d’être une fierté pour tous les Congolais.

‘’Sa situation idéale au cœur de la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, le bassin du Congo, et la mise à disposition de ses installations de recherche lui donnent une position privilégiée pour produire des études déterminantes en faveur du développement durable‘’, a souligné Amand Mbuya Kankolongo.

Retenons que depuis 2017, Yangambi a bénéficié du support de l’Union européenne à travers plusieurs actions gérées par le CIFOR en partenariat avec l’INERA et d’autres institutions, afin de promouvoir la recherche appliquée, le  développement de l’économie locale et la protection de sa biodiversité unique. Les activités en cours comprennent la formation du personnel, le soutien aux petits entrepreneurs, la restauration des terres dégradées à grande échelle, l’amélioration des chaînes de valeur locales, la modernisation des infrastructures et la recherche sur la faune et la flore menacées.

Boris Luviya