Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Fermeture des écoles et universités : Eteni Longondo exclut la possibilité d’une année blanche

Fermeture des écoles et universités : Eteni Longondo exclut la possibilité d’une année blanche

This post has already been read 1144 times!

Annoncée le 15 décembre 2020 par Jolino Makelele, ministre RD Congolais de la communication, la fermeture des établissements scolaires et universitaires a été décidée suite à la recrudescence du Coronavirus. Depuis, la population s’impatiente de la reprise et elle s’interroge sur une possible année blanche. Mardi 9 février 2021, en réponse à ces incertitudes, Eteni Longondo, Ministre de la Santé, a affirmé que les cours reprendront bientôt et a invité les élèves et les étudiants à la patience.

C’est en affirmant que la reprise des activités scolaires et académiques aura bel et bien lieu cette année, qu’Eteni Longondo actuel Ministre de la Santé RD Congolais, a levé l’équivoque au sujet d’une année blanche. C’était lors d’une déclaration accordée à la Radio Okapi dans son émission «Parole aux auditeurs». La Principale cause de la fermeture des établissements scolaires et académiques qui est la recrudescence de la deuxième vague de Coronavirus tend vers sa fin, à en croire les dires du Ministre de la Santé qui a annoncé dans cette émission, que la courbe de contamination de la maladie est en train d’atteindre son plateau. «Nous sommes en train d’atteindre le plateau. Bientôt, il y aura la baisse de la courbe, et ils vont reprendre les études. Mais qu’ils soient patients », a-t-il déclaré.

La patience, c’est ce que le Ministre Eteni demande aux étudiants et aux élèves, en attendant l’éradication de la maladie et l’annonce des réouvertures des écoles et des universités. Cependant, malgré l’organisation des cours en ligne, et au-delà de l’appel à la patience qu’a lancé le Ministre, les étudiants et les élèves s’irritent de cette situation et souhaitent une reprise rapide des cours.

Pour rappel, face à cette réalité, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) pour sa part, avait lancé un appel au  gouvernement congolais demandant la réouverture des écoles et l’invitant à prendre toutes les mesures de prévention possible pour rendre les écoles aussi sures que possible. En effet, dans sa dernière prise de parole, Henrietta Fore, Directrice Exécutive de l’UNICEF avait fait référence aux études internationales qui indiquent que les écoles ne constituent pas le principal moteur de la propagation de la pandémie mais que leur fermeture est une menace pour le développement, la santé, la sécurité et le bien-être des enfants.

C’est dans cette optique que l’UNICEF souhaite que le gouvernement congolais ouvre le plus tôt possible les écoles et les universités afin que les enfants poursuivent librement leurs cursus académiques et scolaires car selon l’UNICEF, les conséquences de cette fermeture se ressentiront dans les générations qui suivent. Espérons que cette fois-ci, c’est la bonne.

Aline Makamba