Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Bukavu : la SNEL s’explique sur la persistance des coupures d’électricité

Bukavu : la SNEL s’explique sur la persistance des coupures d’électricité

This post has already been read 692 times!

S’exprimant devant la presse ce mercredi 10 février, Jovy Mulemangabo, le directeur provincial de la société nationale d’électricité (SNEL)/Sud-Kivu et Maniema, a fixé l’opinion sur la situation de délestage décriée depuis un bon bout de temps dans la ville de Bukavu. Cette mauvaise passe pour la population de ce coin du territoire national est due à une panne qu’a connue le transformateur moyenne tension de 66/15kv au niveau de la centrale de la Ruzizi, explique M. Mulemangabo.

Le directeur provincial de la SNEL a profité de l’occasion pour appeler la population à s’adapter à l’utilisation du système de prépaiement dit «cash power» qui est déjà une réalité à Bukavu.

Tout en affirmant que ses équipes sont à pied d’œuvre pour réparer ce transformateur, il a néanmoins signalé qu’un autre transformateur a été provisoirement installé comme solution palliative à cette situation.

S’agissant du cash power, Jovy Mulemangabo a fait savoir que ce système vient répondre à différentes plaintes des consommateurs du service qu’offre la société publique notamment, la surfacturation, la facturation forfaitaire, la tracasserie de certains agents etc.

Par ailleurs, il appelle la population à une gestion responsable de l’énergie pour éviter le coût élevé des factures qui lui arrivent tous les mois.

Pour y faire face, Mulemangabo recommande aux consommateurs d’utiliser des lampes à faible consommation mais également à modérer l’utilisation des appareils à forte consommation comme les cuisinières et autres.

Il sied de signaler que cela fait plusieurs semaines que certains coins de la ville connaissent un délestage exagéré, une situation qui suscitait déjà plusieurs réactions au sein de l’opinion.

Le 9 février dernier, le directeur de la SNEL avait reçu une délégation du bureau de coordination de la société civile pour livrer plus d’explications par rapport à cette situation.

Frédéric Bagalwa