Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

PAM : Peter Musoko a présenté ses lettres de créance au Vice-Ministre des Affaires Etrangères

PAM : Peter Musoko a présenté ses lettres de créance au Vice-Ministre des Affaires Etrangères

This post has already been read 525 times!

*Présentation des lettres de créance du Représentant du Programme alimentaire mondial des Nations Unies M. Peter Musoko au Vice-ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo, M. Raymond Tchedya Patay.

Le Représentant et directeur de pays du Programme alimentaire mondial (PAM) M. Peter Musoko, a officiellement remis le mercredi 10 février 2021 ses lettres de créance à Son Excellence Raymond Tchedya Patay, Vice-ministre des Affaires étrangères de la RDC.

Après avoir remercié le Ministre de son accueil, le Représentant du PAM a tenu à féliciter le gouvernement pour l’achèvement récent de l’examen stratégique de la faim zéro.

Il a expliqué que la réponse du PAM est incarnée dans son Plan stratégique pour la période 2021 à 2024. Ce plan met l’accent sur une intensification de la collaboration du PAM avec le gouvernement dans le but d’obtenir un impact à long terme sur le développement et la consolidation de la paix. Le coût total (sur 4 ans) de ce plan est de 1.7 milliard de dollars.

  1. Musoko a observé qu’en dépit des efforts du gouvernement l’insécurité alimentaire s’accroît – les principaux facteurs étant la crise du Covid-19 et les conflits. Le PAM réagit en augmentant la protection sociale dans les zones urbaines qui sont touchées de manière disproportionnée par l’impact économique de la pandémie. A L’heure actuelle le PAM est en train lancer un tel projet dans la commune de la N’sele.

Chiffres clés :

  • En 2020 le PAM a assisté 9 millions de personnes en RDC. Cette année nous ciblons 8.7 millions.

Eléments biographiques :

De nationalité camerounaise, M. Musoko est marié. Il est titulaire d’une maîtrise en ingénierie des systèmes d’information de l’Université du South Bank à Londres et d’une licence ( BEng (Hons)), d’ingénierie de mécanisation agricole de l’Université de Cranfield en Angleterre.

  1. Musoko a plus de 20 ans d’expérience au sein du système des Nations Unies, où il a occupé divers postes de direction. De 2016 à sa prise de fonction en RDC, M. Musoko était directeur régional adjoint pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans ce rôle, il était notamment en charge du développement de partenariats, de la mobilisation des ressources, de la communication et du plaidoyer et des services de soutien opérationnel. En outre, il a donné une orientation stratégique à un vaste portefeuille de programmes humanitaires et de développement dans 20 pays de cette région.

Il a considérablement renforcé l’engagement avec les partenaires et a réussi notamment à obtenir de nouvelles ressources pour le développement de programmes innovants. Il a notamment négocié un accord de financement historique avec un gouvernement national pour développer et améliorer des programmes de cantines scolaires à l’aide de produits locaux.

Dans le contexte du COVID-19, pour faire face aux besoins croissants, M. Musoko a développé de nouvelles initiatives, obtenant notamment de l’Allemagne des financements pour intensifier la programmation de la protection sociale adaptative dans la région. En outre, il a été le fer de lance des efforts de renforcement de systèmes nationaux, notamment dans les domaines de la résilience et la nutrition.

De 2013 à 2016, M. Musoko a occupé le poste de directeur adjoint et, plusieurs mois durant celui de directeur de pays par intérim du PAM au Tchad. Pendant cette période, M. Musoko a pris la tête de la coordination des Nations Unies au Tchad en tant que coordinateur résident et coordinateur humanitaire par intérim. Il a également facilité des changements clés dans l’orientation du programme en réponse à l’évolution des circonstances locales en passant de l’assistance alimentaire en vivres à l’assistance sous forme d’espèces ou de bons passant de 500 000 à 16 millions de dollars américains en une année.