Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : l’hôpital général de Panzi bénéficie d’un don du Gouvernement Japonais

RDC : l’hôpital général de Panzi bénéficie d’un don du Gouvernement Japonais

This post has already been read 873 times!

Le Gouvernement du Japon a doté le service d’urologie de l’hôpital de Panzi situé à Bukavu, d’appareils médicaux afin de renforcer les interventions chirurgicales de ce centre hospitalier. Ce don est estimé à une valeur de 168.368 USD non remboursable. Ce geste renforce la collaboration entre le pays du soleil levant et la Fondation Panzi, qui ont signé le mercredi 17 février dernier un nouveau partenariat par le biais de l’Ambassadeur japonais en RDC, Minami Hiroyuki et du Président du Conseil d’Administration de la Fondation Panzi, le Prix Nobel Denis Mukwege. Le Japon s’est résolument engagé à appuyer l’hôpital général de Panzi en équipements d’urologie en vue de sauver des vies.

Des équipements à la pointe de la technologie

Avec ce don et les appareils qu’il disposait déjà, l’hôpital général de Panzi, dirigé par la Fondation initiée par le Prix Nobel de la Paix 2018 est devenu la première structure médicale à disposer d’une gamme de matériel d’endo-urologie dans la région. Une raison de plus pour le Dr Denis Mukwege de remercier le Japon pour son soutien.

Il a indiqué que ces équipements permettront à l’hôpital général de Panzi de renforcer ses interventions chirurgicales non évasives. Ce, a-t-il expliqué, parce que l’endo-urologie aide notamment pour des opérations au niveau de la vessie, des uretères et du rein sans ouvrir ni la cavité abdominale, ni la fausse lombaire pour aller chercher les reins.

Il a remercié le Japon également pour sa contribution significative au Fonds mondial pour les survivants.

Genèse de la collaboration

Dr Denis Mukwege a rappelé qu’au début de leur collaboration, le Japon avait offert à l’hôpital général de Panzi un don d’équipements médicaux, à savoir une table opératoire, deux aspirateurs chirurgicaux, deux autoclaves de 90 litres et une table d’accouchement. Plus tard, un de ses amis a, au travers l’Ambassade du Japon en RDC, accepté d’offrir un équipement complet d’endo-urologie.

Selon Dr David Batende, chef de service d’urologie de l’hôpital de Panzi, les nouveaux équipements obtenus du Japon permettent à cet établissement hospitalier de procéder à des opérations sans cicatrices. Ce genre d’opérations sont dorénavant possibles grâce, entre autres, au nephroscope, qui permet d’atteindre le rein à partir de l’urètre.

Bien plus, les lasers qui seront octroyés par le Japon vont permettre d’atteindre les tumeurs au niveau du rein. Un véritable progrès médical.

Globalement, la gamme d’équipements contiendra des endoscopes et des lasers pour les calculs et les tumeurs au niveau de la vessie, de la prostate, du rein et des uretères. Ces pathologies seront donc extirpées comme des virus d’un ordinateur.

En ce qui concerne le personnel, aucun souci n’est permis étant donné que l’hôpital général de Panzi a des ressources humaines qualifiées et outillées pour manipuler ces appareils ultramodernes.

Dr David Batende a tenu à souligner que conformément à la philosophie du Dr Denis Mukwege, les interventions chirurgicales susmentionnées se feront à des prix accessibles pour toutes les bourses.

Cap sur le service de neurologie

Dr Denis Mukwege compte sur le partenariat avec le Japon pour répondre à la demande de la population du Sud-Kivu en ce qui concerne la neurologie.

Il a affirmé qu’il y a du personnel qualifié à l’hôpital général de Panzi pour ce service, mais ce sont les équipements qui font défaut.

Cet hôpital a aussi besoin d’unité de production d’oxygène, celle qui existe ayant déjà montré ses limites.

Selon l’ambassadeur du Japon en RDC, Minami Hiroyuki, le projet dont le contrat a été signé ce mercredi 17 février est financé à hauteur de 168.368 USD.

Un don non remboursable dont l’objectif est de fournir des équipements modernes et à la pointe de la technologie à l’hôpital de Panzi.

Ces équipements vont permettre d’opérer chaque année environ 360 patients souffrant des pathologies telle que le cancer de la prostate, sans subir des douleurs majeures ni avoir des cicatrices visibles.

Avec ce don, des médecins spécialistes seront formés pour s’habituer à ces équipements.

Par ailleurs, le représentant du gouvernement japonais en RDC a réitéré l’engagement de son pays, en tant que membre du Conseil d’administration du fonds mondial des survivants de violences sexuelles, de travailler aux côtés du Dr Denis Mukwege pour un meilleur accès aux soins et une prise en charge holistique des survivantes en vue de leur réinsertion sociale.

Jules Ntambwe