Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Linafoot : la difficulté de déplacement des équipes refait surface

Linafoot : la difficulté de déplacement des équipes refait surface

This post has already been read 754 times!

Alors que les organisateurs ont bien prévenu avec insistance les équipes engagées à la 26ème édition du championnat national, qu’il n’y aura pas des reports des matches à la phase retour, et que le calendrier mis à leur disposition sera strictement respecté, hélas, l’inattendu vient s’inviter dans l’organisation. Il s’agit bien de cet éternel souci de déplacement des équipes d’une ville à une autre qui refait surface.

La compagnie Congo Airways, qui, sur instruction du Gouvernement de la République, a accepté et transporté les équipes depuis le mois d’octobre, aurait décidé momentanément de ne plus continuer à offrir ses prestations aux équipes, estimant que c’est du bénévole. Ses factures introduites auprès du gouvernement pour les services rendus seraient sérieusement en souffrance dans les tiroirs des argentiers congolais. Conséquence de cet arrêt brusque, seuls deux de quatre matches prévues mercredi 17 février, à l’ouverture de la manche retour ont eu lieu. Deux autres ont été renvoyés à une date ultérieure. V.Club et JSK ont joué simplement parce que se trouvant sur place à Kinshasa, de même que Lubumbashi Sport et Mazembe. Tandis qu’à Mbuji-Mayi, il n’y a pas eu match. RCK ne s’est pas déplacé, de même que Maniema Union qui n’a pas pu quitter son Kindu natal pour Goma où Dauphins Noirs l’attendait.

Le match de jeudi 18 février qui devait opposer Rangers à Don Bosco, n’a pas eu lieu également. Les Salésiens ont été notifiés qu’il n’y a pas de places pour eux à bord du Boeing A321 de la compagnie Congo Airways pour se rendre à Kinshasa.

Du côté de la Linafoot, c’est la dévastation 

L’organisateur du prestigieux championnat congolais dit avoir constaté comme tout le monde aussitôt informé de cette situation qui perturbe déjà son calendrier. Toutefois, la Linafoot qui a contacté les autorités du pays, indique un de ses dirigeants, reste serein. La situation pourrait se décanter d’ici-là quand bien même ça freine un peu l’élan du Championnat. Tenez, la Linafoot a démarré la phase aller mercredi 17 février avec une innovation. Celle de désigner désormais l’homme du match à chaque match qui se joue à Kinshasa, au stade des Martyrs. Pour cette première, c’est le joueur Obed Mayamba qui a été élu l’homme du match, et a immédiatement reçu son trophée. En tout cas, c’est une volonté manifeste de la part des organisateurs à rendre encore le championnat congolais plus attractif. Simplement, c’est Congo Airways, mieux le Gouvernement, qui vient gâcher la fête.

Le chef de l’Etat interpellé ! 

En sommes, c’est une situation qui doit interpeller le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, qui avait pris cette décision de venir en aide aux clubs congolais ne fut-ce que par les déplacements à travers le pays au cours d’un conseil des Ministres présidé par lui-même. Une première dans l’histoire du football congolais vieille  de près d’un siècle.

Bazano accroche Lupopo 0-0

Entre temps, la Jeunesse Sportive Groupe Bazano a accroché le FC Saint Eloi Lupopo 0-0, jeudi 18 février, à Lubumbashi. Par respect, le dégât a été évité par les deux formations, qui se sont battues dans la première demi-heure où Cheminots et Guerriers ont montré de l’engagement et un bon niveau technique dans le jeu. Un résultat qui ne change pas la position de deux clubs au classement provisoire où Lupopo demeure 4è avec désormais 30 points contrairement à Bazano qui trainent les pas au bas du classement avec 7 points.

EG