Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Conférence de ‘’Basi ya Mayele’’ : Marie Nzeba appelle les femmes à être visionnaires et entrepreneures

Conférence de ‘’Basi ya Mayele’’ : Marie Nzeba appelle les femmes à être visionnaires et entrepreneures

This post has already been read 976 times!

«Soyons toutes des femmes leaders». C’est le thème choisi par la structure ‘’BASI YA MAYELE’’ pour la conférence organisée dans l’enceinte de l’Institut Nationale de Préparation Professionnelle ‘’INPP’’. Tenue dans la salle polyvalente Dadako Ogata, cette conférence ira du jeudi 25 au samedi 27 février prochain, et chaque jour, il y aura des oratrices de taille, telles que Madame Marie Nzeba, Madame Julie Tshibola et Madame Mireille Kapinga.

Pour cette première journée, madame Marie Nzeba, agent à l’INPP, chargée des approvisionnements et membre de la Dynamique Umoja Plus a eu le privilège d’ouvrir le bal par un exposé applaudi par l’assemblée. Devant un nombre consistant des femmes ainsi que de quelques hommes, Marie Nzeba s’est plus basée sur son sous thème «la femme visionnaire et entrepreneure». Avec ce sous thème, la présidente des mamans dans la dynamique Umoja Plus a déclaré qu’une femme leader doit obligatoirement être aussi visionnaire. Elle doit être aussi préventive. Une personne qui vit, pas seulement pour aujourd’hui mais, qui prépare son avenir et celui de ses enfants, c’est celle-là, une femme visionnaire.

Dans son interpellation aux femmes, Marie Nzeba a fait savoir que pour être femme leader, il faut suivre et respecter une série de facteurs. D’abord, le facteur temps car selon elle, une visionnaire n’attend pas des opportunités venir vers elle, mais plutôt, c’est elle qui va les chercher. Pour aller loin, il ne faut pas croiser les bras, il faut par contre affronter toutes les difficultés rencontrées. Et ensuite, le facteur sacrifice, qui consiste à regarder vers ses objectifs en abandonnant les choses inutiles. Un leader est celui qui sait se sacrifier pour atteindre sa réussite. «Il faut aussi avoir un bon langage, savoir qui fréquenter et surtout éviter les gaspillages inutiles. Si vous voulez être vraiment leaders, commencez par observer ces quelques facteurs et vous allez voir les résultats», a-t-elle recommandé aux femmes avant d’ajouter qu’il faut aussi avoir un esprit d’entreprenariat personnel.

C’est sur ces mots que la première journée de la conférence des femmes leaders s’est clôturée. Il faut rappeler que bien avant, la présidente, Bijoux Bimpe a donné les objectifs poursuivi par ‘’Basi ya Mayele’’, qui est une structure d’encadrement des femmes et jeunes filles pour une parité complète entre homme et femme. Selon elle, la femme doit comprendre qu’elle est en mesure de faire tout ce que fait l’homme.

Steve Ilunga