Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : la CENCO invite Félix Tshisekedi à veiller à la formation d’un gouvernement efficace

RDC : la CENCO invite Félix Tshisekedi à veiller à la formation d’un gouvernement efficace

This post has already been read 1023 times!

Dans un message adressé à la nation à l’occasion du carême, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), est revenue sur les différents événements auxquels la République Démocratique du Congo a fait face depuis l’avènement de la première alternance politique jusqu’à ce jour. Ils ont formulé des recommandations à l’endroit du peuple congolais, au Président de la République, au Gouvernement, au parlement et à la Communauté internationale. Au chef de l’Etat, particulièrement, les Evêques lui demandent de toujours garantir la cohésion nationale et la sécurité, de veiller à l’éthique des membres du prochain gouvernement et gestionnaires des Entreprises publiques, veiller au respect de la Constitution et des lois de la République et de veiller à la formation d’un gouvernement efficace.  

Dix neuf au total, les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale (CENCO), réunis en Comité Permanant ont saisi le temps de carême pour  adresser leur message de félicitation au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour sa prise de fonction à la tête de l’Union Africaine. Dépeignant la situation globale de la RDC, la CENCO est revenue sur les situations sociale, politique, économique, sécuritaire et humanitaire, sans oublier la justice et les droits de l’homme.

Dressant un état des lieux, les Evêques membres du Comité Permanent de la CENCO saluent certaines avancées significatives enregistrées dans plusieurs secteurs du pays. Face à la situation prévalant actuellement en RDC, la CENCO se dit très soucieuse de la consolidation de la démocratie ainsi que de l’amélioration des conditions de vie des congolais.

Elle formule, par ailleurs, des recommandations à toutes les parties prenantes à savoir, la population congolaise, le Président de la République, le Gouvernement, le Parlement, la Justice et la Communauté Internationale.

Aux congolais, les évêques leur demande de défendre les droits fondamentaux, s’inscrire dans la dynamique de changement, ne pas céder au tribalisme et fanatisme en se comportant en complices des auteurs de violence et de respecter les gestes barrières en vue de lutter efficacement contre la covid-19. Ils demandent au Président de la République de toujours garantir la cohésion nationale et la sécurité, veiller à l’éthique des membres du prochain gouvernement et gestionnaires des Entreprises publiques, veiller au respect de la constitution et des lois de la République et de veiller à la formation d’un gouvernement efficace.

Quant à la situation dégradante du social des congolais, la CENCO demande au gouvernement de se pencher là-dessus pour résoudre le problème, de prioriser les réformes électorales et de tout faire pour la tenue des élections en 2023 et pas plus tard. La CENCO interpelle en outre le parlement de consacrer la session de mars aux lois portant réformes électorales et organisation de la CENI pour respecter le délai constitutionnel en organisant les élections en 2023.

Les Evêques n’ont pas à suggérer aux Cours et Tribunaux. Ils invitent ces derniers à faire de la justice juste. A la Communauté internationale les Evêques, membre du Comité permanent de la CENCO demande d’aider la RDC à faire aboutir les réformes pour la préparation adéquate du scrutin et accompagner les organisations de la Société civile dans leurs missions.

A cet effet, la CENCO invite tous les fidèles catholiques et les hommes de bonne volonté à ne pas céder au découragement auquel la RDC fait face.

Gilbert Mulumba