Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

«Excellence» : Koffi Olomide immortalise Hamed Bakayoko

«Excellence» : Koffi Olomide immortalise Hamed Bakayoko

This post has already been read 1257 times!

L’artiste chanteur, compositeur et producteur Koffi Olomidé a encore  démontré le coté affectif qu’il a partagé avec celui qui s’est fait autrement appeler «Etoile d’Etat», l’ancien Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko. En effet, depuis le week-end dernier, la vidéo de la chanson “Excellence” de la méga star «Quadra Kora» est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal et en streaming. Chanson dédiée spécialement pour rendre un hommage à son ami et frère ‘’HamBak’’ (Hamed Bakayoko, Ndlr), décédé le 10 mars 2021 à Berlin, en Allemagne.

Durant plus de 5 minutes, le patron de Quartier Latin International a exprimé  l’émotion grandissante et palpable avec des mots mélancoliques à la mémoire de celui qui fut l’un des hommes d’Etats africains le plus proche de la culture en général, et surtout de sa musique, depuis plusieurs années.

«Au-revoir Hamed, au revoir Bakayoko…Au revoir ami à Koffi, au revoir le Golden Boy, au revoir étoile d’Etat, au revoir excellence », exprime l’artiste dans sa chanson.

Par ailleurs, dans le même clip, portant l’effigie sur laquelle il est inscrit « Merci Hambak », Koffi Olomide, icône de la musique africaine et de la Rumba congolaise, fait défiler les illustrations séquentielles du parcours élogieux de celui que son peuple appelait affectueusement ‘’Goden Boy’’ et même dans le milieu musical et du mécène, de nombreux artistes d’ici et d’ailleurs, un nom qui était devenu routinier dans la chanson congolaise.

De la mixture entre le rythme Zouglou de la Côte d’Ivoire et la Rumba congolaise, cette belle chanson d’hommage de Koffi Olomide à son ami, son confident, le “demi-dieu”, est aussi disponible sur la chaîne Youtube de l’artiste. Une façon pour le ‘’roi de Tshatsho’’ d’immortaliser les traces de cette personnalité politique africaine et mécène de la musique. Un hommage qui restera gravé non seulement dans les annales de la musique, mais aussi de la politique.

A titre de rappel, Hamed Bakayoko était décédé le mercredi 10 mars dernier, deux jours après la célébration de son anniversaire, en Allemagne suite à un cancer. Il fut le Premier ministre ivoirien. Suite à sa mort, un deuil national de 8 jours a été décrété en sa mémoire. Aussi, mieux réputé par ses nombreux gestes de bienfaisance et enflé d’un cœur généreux et offrant, il a accompagné durant son passage sur la terre des humains, les carrières musicales de plusieurs artistes musiciens, dont le plus connu, Koffi Olomide. Que son âme repose en paix !

Raphaël Mansangu