Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC: la Dynamique Impunité Zéro porte plainte contre les responsables du PNVi et de l’ICCN

RDC: la Dynamique Impunité Zéro porte plainte contre les responsables du PNVi et de l’ICCN

This post has already been read 1146 times!

Le Coordonnateur de l’ONG “Dynamique Impunité Zéro”(DIZ), Me Grâce Tshiunza a saisi hier, jeudi 8 Avril 2021,  le Procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe  pour déposer une plainte contre le Pasteur Cosma WILUNGULA BALONGELWA et  M.  Emmanuel De MERODE  respectivement,  Directeur Général de l’Institut Congolais  pour la Conservation de la Nature et Directeur du Parc National de Virunga.

Le Coordonnateur de la DIZ motive  sa plainte par les enquêtes que son ONG a menées et contenues dans un document de plus de 350 pages. Il s’appuie également sur les dénonciations des habitants de Kanyabayonga, Masereka, Luoto et Rutshuru dans le Nord-Kivu.

Me Grâce Tshiunza accuse, par ailleurs,  les deux personnalités d’avoir dissimulé des grosses sommes destinées à l’exécution des projets pour lesquels les financements ont été octroyés

Il indique également que M.  Emmanuel De MERODE cumule,  à la fois,  les fonctions de Gérant de VIRUNGA SARL, Directeur de la Fondation Virunga, Directeur du Parc National de Virunga et Directeur  Provincial de l’ICCN   avec la complicité de Cosma WILUNGULA BALONGELWA.

Le patron de la DIZ poursuit en précisant que les fonds affectés pour le redressement du parc de Virunga  auraient  été  affectés  par MERODE à ses  propres sociétés satellites,  à savoir,  VIRUNGA SARL, VIRUNGA  DEVELOPPENT SARL, VIRUNGA ENZYMES et SICOVIR.

Il y a lieu de signaler  que la DIZ affirme,  dans cette  plainte,  que l’insécurité dont la recrudescence est décriée aujourd’hui dans cette aire, pourtant,  protégée procède des actes posés   à dessein pour tromper la vigilance des bailleurs des fonds ainsi que de tous les  autres partenaires  alors que le Parc National des Virunga n’y est pour rien.

Me Grâce Tshiunza accuse ces Société privées en question d’utiliser le logo du PNVi et ses insignes sans égard aux droits de propriété  intellectuelle.

Evoquant la législature congolaise, Grâce Tshiunza fustige le comportement des précités qui cristallisent dans leur chef  les infractions de détournement des deniers publics, blanchement des capitaux et financement  du terrorisme, prévues et punies par les instances Congolaises.

‘’De tout ce qui précède, il plaira à votre Autorité de se saisir de ce dossier, d’ouvrir les enquêtes  et poursuivre les auteurs des faits infractionnels ainsi dénoncés afin d’établir la vérité sur la  gestion des fonds alloués au PNVi et remettre la population congolaise en général et celle riveraine au PNVi en particulier dans leurs droits”, peut-on lire dans ce document déposé chez le procureur général près la cour d’appel Kinshasa/Gombe.

Me Tshiunza demande, enfin,  à la justice de  mener des audits financiers et juridiques de toutes les parties prenantes (ICCN, VIRUNGA FOUNDATIMULUMBAON, VIRUNGA SARL, etc.) afin de faire éclater  la vérité.

La Pros.