Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Jean-Lucien Bussa décrété Ambassadeur de la Paix

RDC : Jean-Lucien Bussa décrété Ambassadeur de la Paix

This post has already been read 1079 times!

En reconnaissance à tous ses loyaux services rendus à la Nation, tout au long de ses 4 ans à la tête du Ministère National du Commerce Extérieur au sein des gouvernements dirigés par les anciens Premiers Ministres Bruno Tshibala Nzenze et Sylvestre Ilunga Ilunkamba, des Professeurs d’Universités membres de l’Observatoire Africain de la Sanction Positive et les Valeurs de la Paix (OASP) ont décerné le prix d’Ambassadeur de la Paix à Jean-Lucien Bussa Tongba, pour le travail titanesque et remarquable qu’il a abattu dans son secteur. Régulation du commerce extérieur, restructuration et amélioration des conditions de vie sociale des administrés du Ministère du Commerce Extérieur et des organismes sous sa tutelle, création de l’Agence Nationale de Promotion des Exportations, ratification de la RDC à la ZLECAf, réintégration de la RDC à la Loi Américaine sur la croissance et les opportunités en Afrique sont des œuvres qui ont marqué et retenu l’attention de ce personnel scientifique. Ledit prix a été décerné à l’Hôtel Rotana dans la commune de la Gombe, ce samedi 10 avril 2021.

Voici le prix d’ambassadeur de la paix décerné à Jean-Lucien

Il assume, depuis 2017, les fonctions de Ministre National en charge du Commerce Extérieur. Dès son avènement aux commandes de ce Ministère, Jean-Lucien Bussa a usé de tous les voies et moyens pour redonner vie à ce secteur de l’économie nationale en appliquant quotidiennement les objectifs de sa vision à la tête de ce Ministère, sous le label ‘’Un jour, une action concrète’’, slogan exprimé au cours d’une séance de travail avec les cadres, Chefs de divisions et Directeurs de son Ministère, le 12 septembre 2019 à son Cabinet de travail.

Dans le camp des éminents Professeurs des Universités congolaises et étrangères qui ont été à la base de cet évènement, le Ministre Jean-Lucien Bussa a répondu aux 24 critères de leur registre qui déterminent le décernement du prix de l’Ambassadeur de la Paix. Il s’agit du leadership, la Générosité, le sens du devoir, le perfectionnisme, l’esprit de créativité, la promotion des valeurs, le détachement avec le matérialisme, la bonne gouvernance, la fidélité aux engagements, le savoir-faire et savoir-être, le Sens de responsabilité, la conscience professionnelle, la construction du développement, la Compétence, le sens de la discipline, la rigueur, l’intégrité morale, la crédibilité, le sens du bien commun, le sens de l’honneur, la solidarité remarquable, l’esprit de la justice et de l’équité, l’amour de la paix de la paix et une autorité qui ne trahira pas le Congo.

Décernement du prix

Prononçant le mot de circonstance au nom de ce personnel scientifique de haut niveau, le Professeur Jacques-André Kabwit Muyej, Vice-recteur de l’Université de la Paix en Afrique et Commissaire Général de l’OASP, a souligné que l’obtention du prix d’Excellence au niveau de leur structure ne se négocie pas. Mais seuls les exploits du récipiendaire attirent l’attention du jury, et ce, indépendamment de la volonté du bénéficiaire.

C’est ainsi qu’après son mot, dans une ambiance mi-académique et mi-festive, le Professeur Kabwit, au nom de ses collègues Professeurs, a remis plusieurs insignes au lauréat du jour notamment, le diplôme de mérite, l’écharpe et la toge.

Prenant la parole à son tour, l’heureux Ambassadeur de la Paix, Jean-Lucien Bussa Tongba, a vivement remercié le jury pour le choix, tout aussi surprenant porté sur sa personne. Par la même occasion, il a exprimé sa reconnaissance à ses compatriotes congolais tout en s’engageant davantage à véhiculer les valeurs que prône ce méga jury d’éminents Professeurs des Universités.

Réalisations

Pour rappel, dès sa prise des fonctions à ce Ministère, Jean-Lucien Bussa n’a pas hésité à mettre du sien dans la relance de cette composante du gouvernement créé par Feu Maréchal Mobutu, en 1989, et méconnu avant son arrivée du grand public.

En effet, il a interdit l’importation de produits impropres à la consommation au risque d’étouffer la production locale et a amélioré les conditions sociales des cadres et agents des organismes sous la tutelle du Ministère du Commerce Extérieur dont l’administration du Commerce Extérieur, la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin) et l’Office Congolais du Contrôle (OCC).

Outre ces réalisations, il a fait preuve de créativité en initiant, entre autres,  la création de l’Agence Nationale de Promotion des Exportations (ANAPEX) qui a pour mission principale de promouvoir les exportations de tous les produits congolais d’origine agricole, agro-industrielle, industrielle et artisanale ; en introduisant un plaidoyer à l’Assemblée et au Sénat dans l’aboutissement de l’obtention de vote de la Loi autorisant la ratification par la RDC de l’Accord portant création de la Zone Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) et en plaidant pour la réintégration de la RDC dans la Loi Américaine sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA).

La Pros.