Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sama Lukonde Kyenge : les Warriors sont là !

Sama Lukonde Kyenge : les Warriors sont là !

This post has already been read 1968 times!

Rescapés, Pius Muabilu Muabilu Mbayu Mukala, Jean-Lucien Bussa Tongba, Sakombi Molendo, Julien Paluku, José Mpanda et Augustin Kibassa ont été reconduits à leurs postes. Guy Loando Mboyo, Eve Bazaïba Masudi, Christophe Lutundula Apala pen Apala, Cherubin Okende et Albert Fabrice Puela font leur entrée fracassante au sein de la nouvelle équipe gouvernementale. Bien dautres figures de proue dont certaines ont des identités, à la fois, difficiles et inconnues du grand public devront, à tout dire, y apporter une touche somme toute particulière dont Sama Lukonde Kyenge et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sont les seuls à en détenir les secrets. Après tout, ils en seront également, eux seuls, les principaux comptables de laction de cette équipe qui vient ainsi mettre fin au bail du Professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba à lHôtel du Gouvernement, à la lisière de la Gombe, après que la coalition ait été défaite, le 23 octobre 2020, en marge de la naissance tonitruante de l’Union sacrée de la nation. 

Trame morphologique

56 Vice-Premiers Ministres, Ministres dEtat, Ministres, Ministres Délégués et Vice-Ministres. En rangs serrés, cette nouvelle équipe gouvernementale compte en son sein 15 femmes. La prise en compte de tous les paramètres, y compris ceux de la géopolitique, du genre, de la jeunesse et des personnes vivant avec handicap aurait, finalement, déterminé Sama Lukonde Kyenge, 43 ans, nommé Premier Ministre, le 15 février 2021, à en aller au-delà de ses prévisions initiales.

Au propre comme au figuré, cette nouvelle équipe est, en tout cas, constituée dune série de nouvelles figures sorties, certes, des milieux des vétérans de lUdps et, surtout, de lensemble de lOpposition dite radicale. Bemba y tient les mentonnières avec Bazaïba Eve. Katumbi, à son tour, y a injecté Christian Mwando, Muhindo Nzangi, Mutinga Mutuishayi et tant dautres. Kamerhe y a placé Aimé Boji, un des ses pions les plus fidèles, à lavant-scène. A lexception des caciques du Front Commun pour le Congo et de Lamuka de Fayulu et Muzito, toutes les autres forces politiques sont là. Elles ont, dailleurs, été élargies au Groupe de treize personnalités qui, à un certain moment, ont fait parler delles lorsquil était question, autrefois, de situer la quintessence des réformes électorales et institutionnelles dans un contexte devant favoriser la tenue des élections apaisées, transparentes et démocratiques lhorizon 2023.

Au nombre de ces personnalités, il y a lieu citer notamment, Patrick Muyaya, Guy Loando et Christophe Lutundula aux postes clés des médias, des Affaires Etrangères et de lAménagement du Territoire.

LUdps récupère, par contre, les autres secteurs régaliens dont lIntérieur, la Justice et garde, en même temps et à quelques exceptions près, un il vigilant sur la défense, les finances, le Budget et le Plan.

Espoirs ?

A en croire Sama Lukonde Kyenge, lheure du travail est arrivée. Bientôt, juste après linvestiture à lAssemblée nationale, lui et ses co-équipiers iront à lassaut de multiples chantiers de la République laissés presquentiers, après les ratés du programme de 100 jours aux souvenirs ubuesques, en vue de voir comment conjurer les principaux défis.

Tout à en appelant à la mobilisation générale de lensemble du peuple congolais, le tout nouveau Premier Ministre mise, au fait, sur limplication de toutes les personnes de bonne volonté pour la réussite de ses délicates et complexes missions.

Tous les espoirs sont permis, a-t-il laissé entendre, comme pour appeler, même les sceptiques, à mordre à lhameçon de lamour de la patrie, pour ne pas sacrifier le sort de la RD. Congo sur lautel des intérêts aussi abjects que superflus.

LPM