Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : l’IFASIC célèbre la journée internationale du livre 

Kinshasa : l’IFASIC célèbre la journée internationale du livre 

This post has already been read 619 times!

A l’occasion de la journée internationale du livre célébrée le 23 avril de chaque année, l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC, en sigle) a organisé, durant deux jours, soit du 22 au 23 avril, une série de conférences autour du thème : «la lecture à la portée de tous : Apprenons avec le livre papier et/virtuel à l’ère de la Covid-19».

Plusieurs exposés ont marqué le moment passionnant des dites journées consacrées non seulement à la commémoration du livre, mais également du droit d’auteur. Dans ce lot, le professeur François Xavier Budim’bani Yambu a  détaillé la lecture sous toutes ses formes : du livre papier au livre virtuel. Celui-ci, tout en appelant la société à développer la culture écrite, souligne que cette dernière est indispensable du fait qu’elle est la seule, selon lui, qui conserve durement les connaissances.

«Aujourd’hui, grâce au livre, je peux accéder aux pensées de ce qui ont écrit il y a de cela 2400 ans. Je peux même lire les pensées des auteurs qui ont vécu avant Jésus. N’eut été l’écrit, on serait ignorant parce que jadis, il n’y avait pas d’enregistreur, et quand bien même qu’il y en avait, ce serait difficile de conserver les connaissances pendant très longtemps par rapport à la culture écrite», a-t-il déclaré.

Revenant également sur la question de l’indifférence de la lecture chez les jeunes, le professeur a proposé la mise en place des stratégies à travers les réseaux sociaux très utilisés par les jeunes dans l’objectif de les pousser à la lecture au lieu de se donner aux futilités.

L’autre exposé était animé par le Professeur Eddie TAMBWE qui a peint un tableau de la configuration médiatique globale, tout en soulignant qu’étant donné que chaque média a une singularité, aucun d’eux ne va mourir à la suite de l’apparition d’un autre.

«Après la naissance d’un autre, chaque média va plutôt subir une restructuration à son sein, des changements dans chaque diversité», a-t-il souligné dans la foulée.

De son côté, le professeur Jean-Chrétien Ekambo Duasenge est revenu sur les étapes de la production d’un livre : du manuscrit au support relié, un livre passe par quatre différentes étapes notamment : la production de la pensée, la fixation matérielle des pensées, la fabrication du prototype ainsi que la gestion du droit relatif au producteur.

Pour rappel, cette activité organisée à l’occasion de la journée internationale du livre avait pour objectif d’initier les étudiants à la lecture ainsi qu’au droit d’auteur.

La journée internationale du livre appelée également journée mondiale du livre et du droit d’auteur étant une branche culturelle est un événement annuel, célébrée chaque 23 avril en guise de la promotion de la lecture et du droit d’auteur.

Christian Musungayi