Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Raison d’y croire !

Raison d’y croire !

This post has already been read 12769 times!

Ce n’est pas une galéjade. Dès ce jeudi 6 mai 2021, l’état de siège sera d’application dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. L’ordonnance lue à la Télévision par le porte-parole du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, est claire à ce sujet. Les autorités civiles de ces provinces seront remplacées par les militaires. Au cours de la même période, les privilèges et immunités ne sont pas d’application. Autrement dit, le père de la Nation est plus que jamais engagé dans cette lutte pour ramener la paix dans cette partie du pays  en proie souvent aux massacres et tueries. Cette formule serait-elle la bonne ? Dans tous les cas, les populations ont trouvé une raison d’y croire. D’ici 30 jours, chacun tirera des conséquences.

Quoique les incompréhensions à outrance de l’ancienne union FCC-CACH aient fait perdre aux congolais et à toute la République deux années de navigation à vue, l’équipe Sama Lukonde, après avoir participé, le vendredi 30 avril dernier, au Conseil des ministres autour du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, devra se nourrir de la résilience et bondir tel un tigre afin d’affronter et remporter cette grande bataille contre la pauvreté, contre l’insécurité, contre le sous-développement ; bref, contre tous les maux qui ne font que ruiner la patrie de MbutaKasa-vubu. Dans cette lutte, chaque fille et fils de ce pays doit apporter un morceau de bois pour que le feu brûle si haut. Le pays doit aller de l’avant. C’est vrai ! Au bout de trois années restantes du mandat de Tshisekedi,  il est difficile de faire du Congo un El dorado au cœur de l’Afrique. Néanmoins, les ‘’warriors’’, avec l’accompagnement de 90 millions des congolais, peuvent commencer quelque part et jeter les jalons pour un futur rassurant, à l’honneur de ceux qui viendraient après eux. L’on veut rêver grand. Ainsi, cette alerte générale est lancée pour tout celui qui aime ce pays, qui continue à croire en  un futur certain, qui continue à se battre même si les pronostics sont en sa défaveur. Telle est la vraie raison d’y croire de nouveau.

La Pros.