Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Tanganyika : Zoe Kabila et son gouvernement  déboulonnés

Tanganyika : Zoe Kabila et son gouvernement  déboulonnés

This post has already been read 984 times!

Une motion de censure initiée par les Députés provinciaux du Tanganyika a écourté la durée du mandat de Zoe Kabila, frère cadet de l’Ancien Chef de l’Etat, le Sénateur à vie Joseph Kabila Kabange à la tête de la Province du Tanganyika. Le désormais ex-Gouverneur, tiré à bout portant par les élus provinciaux du Tanganyika, n’a malheureusement pas eu le temps de présenter ses moyens de défenses lors de la plénière de jeudi dernier. Car, il serait toujours bloqué à Kinshasa sur instructions de l’Ancien VPM de l’intérieur Gibert Kankonde. Avec Zoe Kabila, tous les membres de son équipe gouvernementale sont partis en fumée.

En effet, l’Assemblée provinciale de Tanganyika a statué jeudi 6 mai 2021 sur l’examen de la motion de censure initiée contre le gouverneur de province Zoe Kabila et les membres de son gouvernement. Ce, conformément à l’article 198, alinéa 8 de la constitution ainsi qu’à l’article 204, alinéa 1 du Règlement intérieur de cet organe délibérant, qui reconnait à ce dernier le droit de contrôler l’exécutif provincial et mettre en cause sa responsabilité par le vote d’une motion de censure.

Cette motion a été initiée par 13 députés provinciaux, soit plus d’un quart des membres composant l’Assemblée Provinciale du Tanganyika. Zoe Kabila était en effet, reproché de gestion opaque des deniers publics de sa province, avec à la clé, le détournement de plus de 3 milliards de FC, destinés à la paie des arriérés des salaires, des indemnités de sortie des anciens cabinets politiques du Gouvernement passé et des dettes de tierces personnes.

A cela, ajoutent ses détracteurs, le manque de leadership et l’incompétence notoire. A en croire les députés signataires de la motion, l’ex-Gouverneur Zoe Kabila souffre d’un déficit intellectuel. C’est ce qui, estiment-ils, ne lui a jamais permis de rendre compte de sa gestion et de s’exprimer devant les Députés Provinciaux. Toujours à charge du frère de Joseph Kabila, la mauvaise gouvernance et le manque de considération envers les élus provinciaux.

Salem Buabua