Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lutte contre le paludisme: Vestergaard rassure sur la qualité des moustiquaires qu’elle produit

Lutte contre le paludisme: Vestergaard rassure sur la qualité des moustiquaires qu’elle produit

This post has already been read 698 times!

C’est au cours d’un Forum sur la qualité des intrants de lutte contre le paludisme organisé par le Conseil National de la Société Civile le jeudi 13 mai à Kinshasa, avec plusieurs participants dont l’Office Congolaise de Contrôle (OCC), le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), la Direction des Médicaments ainsi que plusieurs experts de la santé que la Société Vestergaard, fabricant des moustiquaires a pris le plaisir de donner le bon côté de ses moustiquaires.

Lors de ce forum, il a été question de mettre en place un mécanisme pour  s’assurer que les moustiquaires qui entrent au pays soient systématiquement testées parce qu’elles sont présentées comme le meilleur outil de lutte contre le paludisme. Ce mécanisme intervient dans le sens où, malgré son usage, le cas de malaria ne fait qu’augmenter en République Démocratique du Congo. Voilà pourquoi, la question sur la qualité de ce produit qui est distribué en ce moment en RDC a été plus évoquée dans un Forum.

En tant que fabriquant des moustiquaires, Vestergaard, représenté dans ce forum par son Directeur Régional Afrique de l’Ouest et Centrale francophone, Alexis Kamdjou a fait savoir que si les moustiquaires sont sous dosées, il faut soit les détruire, soit les retourner aux fabricants. En plus, il faut des tests pour valider les moustiquaires de bonne qualité. Il a aussi  estimé que ce n’est qu’en ce moment qu’on saura si c’est les moustiquaires qui font problème ou si c’est d’autres mécanismes de résistance qui ne sont pas encore identifiés.

« Il y a des tests avant expédition qui sont exigés chez les fabricants par le bailleur qui achète pour s’assurer de la qualité, maintenant en aval, il revient aux autorités nationales, y compris la société civile de s’assurer que les moustiquaires qui sont arrivées, quand bien même qu’elles sont achetées avec l’argent du bailleur des fonds, soient testées pour valider le dosage de l’insecticide et du PBO est conforme aux normes de l’OMS et de la RDC »,  a souligné Alexis Kamdjou, en ajoutant que la contribution de Vestergaard en tant que producteur des moustiquaires, c’est d’assurer que chaque unité de moustiquaire qui sort de ses usines soit de très bonne qualité.

« Pour l’instant, en tant que numéro un du secteur avec 800 millions de moustiquaires distribuées à travers le monde, les bailleurs des fonds, les partenaires et les ONGs reconnaissent que nos moustiquaires sont les meilleures en termes de qualité et de durabilité parce que nous y travaillons chaque jour. Moustiquaire classique ont présenté une résistante d’où le PBO (butoxyde de pipéronyle) qui a un mécanisme qui permet de bloquer la résistance », a-t-il renchéri.

Il revient de rappeler aussi qu’à la fin de ce forum, le Directeur Régional, Afrique de l’Ouest et Centrale francophone, Alexis Kamdjou de Vestergaard a fait un don des quelques moustiquaires fabriquées par son usine aux participants et à quelques journalistes.

Steve Ilunga