Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Mouvement citoyen pour le bien-être des congolais : Héritier Ngashi dénonce un complot contre les institutions en RDC

Mouvement citoyen pour le bien-être des congolais : Héritier Ngashi dénonce un complot contre les institutions en RDC

This post has already been read 855 times!

*La structure ‘’Le Congo n’est pas à vendre’’, les Ongs, mouvements citoyens et les autorités congolaises sont appelées à engager un débat franc, ouvert et constructif sur le secteur minier en RD. Congo.
Sit-in
Le Mouvement citoyen pour le bien-être des Congolais ‘’DGAOD’’ conduit par Héritier Ngashi a organisé, ce week-end, un sit-in devant l’Hôtel Memling à la Gombe pour protester contre les assises de la structure ‘’Le Congo N’est Pas à Vendre’’. Pour ce citoyen engagé, cette démarche serait au service des intérêts étrangers, ennemis du peuple congolais. Ainsi, Héritier Ngashi parle-t-il d’un complot et d’une mascarade.
«Notre présence ici, c’est pour déjouer un complot orchestré contre l’Etat congolais et les institutions du pays, organisé par quelques individus, se regroupant au nom d’une structure dénommée : Le Congo n’est pas à vendre, alors qu’en réalité, ils vendent déjà le Congo.
Ces derniers sont venus ici avec la collaboration de certaines personnes étrangères et organisations qui ont pour but, de déstabiliser le pays», a fait savoir, en outre, M. Ngashi Héritier.
Pour ce militant, le peuple congolais étant, en effet, à un moment crucial, d’autant plus que le Président de la République Félix Tshisekedi a décrété l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu. L’heure est, selon lui, à la vigilance et au soutien aux forces armées congolaises.
«En décrétant l’état de siège dans les deux provinces, le Nord-Kivu et Ituri, le Chef de l’Etat nous demande en cette période d’observer un certain nombre de comportements notamment, de soutenir au maximum les vaillants soldats congolais au front afin de bouter les ennemis dehors. Et pendant qu’on apprend que ceux-ci font des prouesses dans la partie Est du pays, ici à Kinshasa, certaines personnes se rangeant derrière des officines, s’organisent pour déstabiliser la République, avec des accusations fallacieuses et fortuites contre Dan Gertler», a-t-il expliqué.
A en croire le Mouvement citoyen DGAOD, le Congo devrait être géré par des congolais et pour les congolais.
«Je me demande si les congolais peuvent quitter ici, pour aller donner aux français, aux belges et autres, la leçon de la gérance de la chose publique ? Non, je ne pense pas. Mais pourquoi eux, continuent à quitter l’Europe, les Etats-Unis, pour venir nous imposer des lois, et nous faire des leçons de morale ? Notre présence ici est également pour dire que le pays de Lumumba, Kasa-Vubu, Laurent-Désiré Kabila, Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ne peut plus continuer à demeurer dans cette situation où les étrangers quittent chez eux, pour venir s’installer ici comme des rois et des roitelets pour nous imposer la marche à suivre dans notre pays. Les problèmes internes des congolais appartiennent aux congolais et les solutions sont également congolaises. Ce n’est pas la France ou la Belgique, qui nous trouveront des solutions», a insisté M. Héritier Ngashi.
Selon le Mouvement citoyen pour le bien-être des Congolais ‘’DGAOD’’, plusieurs observations ont été faites pour dénicher ce qu’il considère, en plus, de ‘’complot’’ notamment, le financement des médias pour cette campagne, la location des installations de l’un des Hôtels coûteux de la RDC, l’Hôtel Memling, et que d’autres financements qui seraient l’œuvre des réseaux Sorros et d’autres étrangers.
Perspectives
Cependant, Héritier Ngashi en appelle, plutôt, à une table ronde, à une rencontre entre plusieurs ONG, les mouvements citoyens et les officiels congolais pour discuter sur les perspectives du secteur minier en RD. Congo. A cette occasion-là, il sera question, pour les différentes parties, de mettre au clair certaines zones d’ombres notamment, sur le récent rapport du mouvement CNPAV contre le projet ‘’Ya Biso’’, mais aussi d’échanger sur les perspectives d’avenir de ce secteur afin qu’il profite aux intérêts de la RDC et de son peuple. Une affaire à suivre de près.
La Pros.