Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

CDPS : François- Xavier Beltchika propose la délocalisation de la ville de Goma !

CDPS : François- Xavier Beltchika propose la délocalisation de la ville de Goma !

This post has already been read 1403 times!

*’’ Gouverner, n’est-ce pas prévoir ? Faut-il attendre que la mésaventure vécue par POMPEI, – l’ensevelissement sous les cendres de Vésuve et, la disparition de cette ville sur la carte -, s’abatte sur Goma, pour enfin commencer à réfléchir et à examiner, – avec le concours de la population, après explications et démonstration de la dangerosité notoire de Nyiragongo pour Goma,- la nécessité d’envisager le déplacement de cette ville dans un environnement qui la soustrait des menaces de Nyiragongo et de la hantise permanente des populations de Goma ?Dans le contexte actuel de la situation à l’Est du pays, la connaissance de l’histoire de Nyiragongo et la dangerosité qu’elle présente, permettraient la matérialisation d’une telle initiative, avec l’appui de la coopération bilatérale et multilatérales. Le gouvernement de la République devrait se pencher sur la question, à travers le ministère de l’aménagement des territoires pour l’option à lever et les aménagements nécessaires avec le concours d’autres ministères sectoriels. Par exemple, l’étendue de l’espace territorial vers Sake pourrait, éventuellement répondre aux critères d’un site convenable qui épargnerait un jour les populations de Goma d’un cataclysme irréversible éventuel’’, propose-t-il, dans le Message du CDPS repris ci-dessous.
Message de compassion, de solidarité et d’exhortation du Cdps, – Congrès des démocrates pour le progrès social-, et de la CoPr, – Coalition des patriotes pour la République – a la population de Goma victime de l’éruption de Nyiragongo

1. Au nom de CDPS, – Congrès des Démocrates Pour le Progrès Social, – et de la CoPR, – Coalition des Patriotes pour la République – notre plateforme politique, au nom de tous nos membres de l’ensemble du pays et de l’extérieur, et au mien propre, j’exprime notre unanime et profonde désolation,- à la suite des pertes de vies humaines, et des graves dégâts matériels causés par l’éruption de Nyiragongo, à Goma.
Goma, ville de l’espace de la zone Est du pays, où voilà plus de deux décennies, chaque jour qui passe entraîne sa cohorte de pertes en vies humaines victimes de la bêtise humaine et des turpitudes qu’elle continue d’entretenir jusqu’à ce jour, – violences armées et banalisation de la vie humaine -.
2. Compassion et fraternelle solidarité.
Comme si cela n’était pas suffisant, voilà que la nature, à son tour, s’invite, d’une manière inattendue, avec son lot des victimes et des graves dégâts matériels, à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo.
Nous exprimons notre totale compassion à nos sœurs et frères atteints par cette catastrophe naturelle. Nous leur témoignons notre solidarité la plus fraternelle, en la circonstance.
3. Exhortation
Nous les exhortons, par ailleurs, à plus de prise de conscience collective nationale indispensable pour triompher de divers et multiples défis à relever pour l’avènement d’une paix réelle qui assure directement le vrai développement de la zone Est du pays, et indirectement l’ensemble de la nation.
4. Recommandation.
Gouverner, n’est-ce pas prévoir ? Faut-il attendre que la mésaventure vécue par POMPEI, – l’ensevelissement sous les cendres de Vésuve et, la disparition de cette ville sur la carte -, s’abatte sur Goma, pour enfin commencer à réfléchir et à examiner, – avec le concours de la population, après explications et démonstration de la dangerosité notoire de Nyiragongo pour Goma,- la nécessité d’envisager le déplacement de cette ville dans un environnement qui la soustrait des menaces de Nyiragongo et de la hantise permanente des populations de Goma ?

Le contexte actuel de la situation à l’Est du pays, la connaissance de l’histoire de Nyiragongo et la dangerosité qu’elle présente, permettraient la matérialisation d’une telle initiative, avec l’appui de la coopération bilatérale et multilatérales.
Le gouvernement de la République devrait se pencher sur la question, à travers le ministère de l’aménagement des territoires pour l’option à lever et les aménagements nécessaires avec le concours d’autres ministères sectoriels.
Par exemple, l’étendue de l’espace territorial vers Sake pourrait, éventuellement répondre aux critères d’un site convenable qui épargnerait un jour les populations de Goma d’un cataclysme irréversible éventuel.
Kinshasa, le 24/05/021
François- Xavier BELTCHIKA – KALUBYE
Président National du CDPS, et Président du Bureau Exécutif de CoPR
Ambassadeur Honoraire