Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Après Néron Mbungu/Kinshasa : le Ministre Sam Leka destitué pour outrage à l’APK

Après Néron Mbungu/Kinshasa : le Ministre Sam Leka destitué pour outrage à l’APK

This post has already been read 817 times!

Visé par une motion de défiance initiée contre lui par le Député provincial Labongo Bula Bula, en date du 3 juin 2021, le Ministre Provincial en charge de l’Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières, Sam Leka a été destitué du gouvernement Gentiny Ngobila au cours de la plénière du lundi 7 juin 2021, à l’hémicycle.
Invité à la plénière du lundi pour présenter ses moyens de défense, contre toute attente, le Ministre Sam Leka a préféré ne pas se présenter et se rendre en Allemagne pour signer un contrat sur le projet de construction des logements sociaux avec une firme allemande. Une absence qui ne va pas plaire aux élus provinciaux et qui sera jugé d’outrage à l’endroit de l’organe délibérant de la ville de Kinshasa par les élus provinciaux. Ainsi, un vote pour sa destitution a été soumis à la plénière pour obtenir sa déchéance, en qualité de ministre provincial de l’Intérieur, en charge de la sécurité, justice et affaires coutumières du gouvernement provincial. Ce, avec la recommandation de déposer sa lettre de démission dans les 24 heures qui suivent au Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka, avec ampliation au bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK).
Selon le Président de l’APK, Godefroid Mpoy Kadima, le Ministre Sam Leka avait saisi le bureau de l’APK, le lundi 7 juin 2021 à 10 heures par courrier, pour solliciter le rejet de la motion par la plénière. Et d’ajouter qu’il sera de retour dans la capitale le 18 juin 2021 pour se présenter devant les députés vu qu’il devait prendre son vol à 9 heures pour aller signer le contrat d’un projet de construction des logements sociaux, au bénéfice de la ville. Cette destitution a été motivée vu que les députés ont trouvé que l’objet de sa lettre ainsi que son contenu ne cadraient pas avec son interpellation. Ils ont conclu par dire que le Ministre Sam Leka traitait les questions d’Etat avec une légèreté insupportable.
Il faut souligner qu’en date du jeudi 3 juin dernier, 7 députés provinciaux avaient déposé une motion de défiance à l’encontre de Sam Leka Sampie, Ministre Provincial de l’intérieur, Sécurité, Justice et Affaires Coutumières. Les signataires dont Willy Pelenda, Labongo Bula, Joseph Kabala, Jim Isombe Luzungu, Damien Nkufi, Elika Ndolme Nkempay Lady et Ntumba Kabeya ont tous reproché à ce Ministre de l’administration Ngobila “l’inaction et l’incapacité” de sécuriser les kinois et leurs biens. C’est le deuxième membre du gouvernement Ngobila à subir la loi des députés provinciaux après le vice gouverneur, Néron Mbungu.
Steve Ilunga