Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

REPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTÉ/SECRETARIAT GENERAL A LA SANTÉ

This post has already been read 358 times!

UNITE DE GESTION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME DE SANTÉ

(UG PDSS)

Projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des maladies en Afrique Centrale (Projet REDISSE IV)

Financement IDA

ID Projet : 167817 IDA – Crédit n°64980-ZR

Appel à Manifestation d’Intérêt

Sélection et Recrutement d’un Expert en Epidémiologie pour le Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des maladies (REDISSE) en Afrique Centrale, Phase IV

AMI N°002/UG PDSS/REDISSE/PM/DML/07-2021

Date de Publication : le 13 juillet 2021

A.               INTRODUCTION, CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Gouvernement de la RDC a obtenu de son partenaire technique et financier, la Banque mondiale, un financement de l’ordre de cent cinquante-Millions de dollars américains (150 Millions $ U.S) dont septante-cinq (75) Millions de $ U.S de don et septante-cinq (75) Millions de $ U.S de crédit pour la mise en œuvre de la phase IV du Projet Régional de Renforcement des systèmes de surveillance des maladies (REDISSE) en Afrique Centrale.

Le Projet de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE) est multisectoriel et vise à renforcer les capacités nationales et régionales de lutte contre les menaces de maladies au niveau de l’interface homme-animal-environnement, source de la plupart des nouveaux agents pathogènes à tendance épidémique connus. Il vise à pallier les lacunes et faiblesses de la surveillance des maladies, de la préparation et des systèmes de riposte dans tous les pays participants et soutient les efforts menés par chaque pays pour accroître la résilience des systèmes de santé animale et humaine des pays de la sous-région afin de mieux prévenir et lutter contre les flambées de maladies infectieuses.

Ainsi,  la Phase IV Afrique centrale du projet REDlSSE proposée Constitue une étape suivante dans l’expansion géographique du programme. Cette expansion est à la fois logique et urgente pour les raisons suivantes : (i) les pays d’Afrique occidentale et centrale sont géographiquement proches et similaires d’un point de vue épidémiologique, avec la présence de «points chauds » d’émergence de maladies à tendance épidémique ; (ii) les systèmes de santé des deux sous-régions présentent des faiblesses comparables et bénéficieront d’interventions similaires ; (iii) les liens commerciaux et culturels entre les pays d’Afrique occidentale et centrale augmentent le risque de transmission transfrontalière de maladies ; et (iv) il y a une demande forte et urgente d’appui financier pour la surveillance et la riposte à la maladie formulée par les gouvernements de l’Afrique Centrale et un intérêt manifesté à travailler au-delà des frontières conformément à rapproche du programme REDISSE.

En République Démocratique du Congo (ROC), pour s’assurer une bonne mise en œuvre du REDISSE, le Gouvernement a confié au Ministère de la Santé le «lead» du Projet dont l’ancrage est au niveau du Secrétariat Général dudit Ministère. L’unité de gestion du projet sera assurée par le projet de Développement du Système de Santé (PDSS), dont l’ancrage est situé auprès du Secrétariat Général du Ministère de la Santé. Il est à noter qu’aux missions classiques du Ministère de la Santé, le renforcement des systèmes de surveillance des maladies constitue l’une des priorités du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), cadre de référence de la politique sanitaire de la RDC.

B.                OBJECTIFS DU PROJET

Les objectifs de développement du projet sont de : (i) renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies dans les Pays participants ; et (ii) fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence admissible. Pour ce faire, le programme REDISSE s’articule sur quatre (4) composantes:

Composante1: Renforcement de la Surveillance et des capacités de laboratoire pour rapidement détecter les épidémies.

Composante 2 : Renforcement des capacités de planification et de gestion des urgences pour réagir rapidement aux épidémies.

Composante 3 : Développement des effectifs en santé publique. Composante 4 : Renforcement des capacités institutionnelles, gestion de projet, coordination et plaidoyer.

C. MISSIONS ET RESPONSABILITES DU CONSULTANT EXPERT EN EPIDEMIOLOGIE

1) Missions :

L’expert en Epidémiologie a pour missions principales :

– Assurer le suivi de tous les dossiers relatifs à la sécurité sanitaire soumis au projet, en assurera le suivi de conformité dans la mise en œuvre et participera aux différentes évaluations des projets. De même, le consultant, donne son avis sur les autres aspects du projet tels que les évaluations des laboratoires, la pharmacovigilance, la surveillance et l’évaluation des activités du projet dans toutes les composantes du projet;

– Assurer le suivi de toutes les activités en lien avec la mise en application du minimum requis des activités du Plan d’Action National de la Sécurité Sanitaire (PANSS) afin de répondre aux exigences du RS/.

– Appuyer les structures de niveau central du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention : DGLM, DES, DLS, PNHF du Ministère de Pêche et Elevage : SENES, DLMA et du Ministère de «Environnement : DCN dans la mise en œuvre des activités du Projet.

– Travailler en collaboration avec les partenaires d’appui sur la mise en œuvre du RSI en ROC.

2) Fonctions et responsabilités :

L’expert en Epidémiologie accomplira, les taches suivantes détaillées par catégorie (liste non exhaustive) :

– Participer à l’élaboration du PTBA et des plans de travail trimestriels du Projet ;

– Analyser les notes conceptuelles et termes de référence soumis par les structures gouvernementales du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention ; – Participer à l’évaluation des performances des structures gouvernementales du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention ; – Appuyer structures gouvernementales à l’organisation des activités (atelier, formations) relatives à la surveillance et au laboratoire (One Health) – Participer à la rédaction des rapports d’activités: trimestriels, annuels du projet ;

– Exécuter toute autre tâche demandée par sa hiérarchie. D. PROFIL DU CONSULTANT (Expert en Epidémiologie)

Le profil et qualifications du Consultant requièrent entre autres :

• Etre titulaire d’un diplôme de docteur en Médecine avec un Master en santé publique ou Master en épidémiologie de terrain et gestion laboratoire ou tout autre domaine jugé pertinente par rapport au poste ;

• Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins dix (10) ans dans le domaine de la santé publique dont au moins cinq (5) ans de responsabilité dans la gestion de crises sanitaires surtout des épidémies au niveau central ou intermédiaire (MVE, Rougeole, Monkey Pox, Covid-19) ;

• Avoir des compétences avérées en épidémiologie notamment en surveillance épidémiologique ;

• Avoir travaillé comme médecins épidémiologistes dans les organisations des Nations Unies (OMS) et autres partenaires est un atout ;

• Une bonne maîtrise des logiciels bureautiques courants et des logiciels de traitement de données (Access, outils statistiques) ;

• Avoir une bonne connaissance du système de santé congolais est un atout. E. PORTÉE TEMPORELLE DE LA MISSION, MODE DE RECRUTEMENT DU CONSULTANT, ET ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE CANDIDATURE

La durée de prestations du Consultant est de douze (12) mois renouvelable (durée exécution de la mission).

Le Consultant sera sélectionné selon la méthode de Sélection de Consultant Individuel (SCI) telle que décrite dans les Directives de Consultants, en conformité avec le nouveau Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets (FPI), édition du 1er juillet 2016.

Les consultants intéressés peuvent requérir pour besoin de consultation les Termes de Référence, et de surcroit,  obtenir des informations complémentaires, du lundi au vendredi de 9H00 à 16H00, heure locale de Kinshasa, à l’adresse indiquée,  ci -dessous.

Le dossier d’expression d’intérêt (en réponse au présent Appel à Manifestation d’Intérêt) devra être constitué de : (i) Une lettre de motivation de deux pages maximum, (ii) le CV du Candidat, (iii) Les copies des diplômes et autres documents utiles sur les références du candidat, tous à rédiger en langue française et devront parvenir de préférence par courrier, à l’adresse ci-dessous au plus tard,  le 21 juillet 2021,  et porter clairement la mention AMI N° 002/UGPDSSlRED/SSE/PM/DML/07-2021 Sélection et recrutement d’un Expert en Épidémiologie pour le Projet Régional de Renforcement des systèmes de surveillance des maladies (REDISSE) en Afrique Centrale, PHASE IV.

Adresse:

UNITÉ DE GESTION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME DE SANTÉ

(UG PDSS)

Projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des maladies en Afrique Centrale (Projet REDISSE IV)

A l’attention du Docteur Dominique BAABO KUBUYA,

Coordonnateur National

Croisement des avenues Tombalbaye et Huileries, Commune de la Gombe

Référence : L’enceinte de la concession INRB, Pavillon du bâtiment abritant provisoirement l’UG PDSS

Téléphone: (+243) 243 815586623

E-mail : pdssmsp.rdc@pdss.cd ; pdssmsp.rdc@gmail.com ; redisseivms.rdc@pdss.cd

République Démocratique du Congo.

Pour le Coordonnateur National du PDSS,

Dr. Baudouin MAKUMA

Gestionnaire du Projet REDISSE IV

Note :

-les termes de référence sont disponibles à l’adresse ci-dessus indiquée et sur le site : www.pdss.cd

-Seuls les Consultants à pré positionner, retenus dans la liste restreinte seront contactés pour la suite de la procédure de sélection.