Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Confédération Africaine de la Musique/Le congolais Paul le Perc Ngoie prend la tête de la Zone Afrique centrale 

Confédération Africaine de la Musique/Le congolais Paul le Perc Ngoie prend la tête de la Zone Afrique centrale 

This post has already been read 964 times!

C’est au terme de sa première session ordinaire tenue du 29 au 31 juillet dernier à Cotonou au Bénin que le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de musique (CAFRIM) a procédé à l’identification des présidents de la zone Ouest A et B, de la zone Centrale et de la zone Sud. Pour la Zone centrale, le célèbre jazzman et percussionniste congolais, Paul KABONGO NGOIE alias Le Perc, a été choisi pour diriger la présidence au niveau régionale.

Il faut noter que la Zone centrale est composé de 6 pays, à savoir : Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Gabon, RD. Congo, Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe ainsi que le Tchad.

Le leader du groupe J’Afrozz sera bientôt notifié et confirmé officiellement avec ses collègues présidents de zone lors de la prochaine réunion du comité exécutif de la CAFRIM, qui aura lieu avant la fin de cette année.

Très engagé pour la défense des droits des artistes en République Démocratique du Congo et sur le plan continental, Paul le Perc est un musicien professionnel expérimenté et opérateur culturel.

Au-delà de son talent innombrable dans l’art d’Orphée, il est aussi coordonnateur de l’ASBL le Collectif des Artistes et des Culturels, « C.A.C » basée à Kinshasa. Réputé comme un homme de grands évènements dans son pays, le nouveau président de la Zone centrale de la CAFRIM est initiateur –organisateur attitré du Festival International de Jazz de Kinshasa qui réunit plus de 3.000 à 5.000 spectateurs chaque année dans la capitale congolaise.

Signalons que la CAFRIM se prépare déjà à organiser la Coupe d’Afrique des Nations de la musique dont  Paul Kabongo jouera un rôle prépondérant dans l’organisation au niveau de l’Afrique centrale.

C’est depuis une année, renseigne-t-on, que le Jazzman congolais est membre de la CAFRIM qui œuvre à promouvoir et améliorer la musique et de la diffuser en Afrique en tenant compte de son impact universel, éducatif, culturel, ludique et humanitaire. Cette structure internationale lutte également contre l’abus des stupéfiants et prend des mesures nécessaires contre l’usage de substance interdite dans le but de préserver la santé des musiciens et de crédibiliser la pratique musicale. La CAFRIM soutient les actions de l’Union africaine et des organisations non gouvernementales en faveur de la jeunesse, du développement de la musique, de la culture et de l’éducation.

A Cotonou, apprend-on, la CAFRIM vient de réussir l’organisation de sa grande session ordinaire qui a permis à son président M. Mathieu Ategbo VITOFFODJI et l’ensemble de membres du Comité Exécutif de définir les grands axes de son plan d’action 2021 et 2022.

A cette occasion, ils se sont penchés sur les sujets débattus lors de la 3èmesession de l’Assemblée Générale et d’entamer les activités de la CAFRIM au compte de l’exercice 2021-2022.
Les réflexions ont permis au Comité Exécutif de tracer les grandes lignes de son plan d’action pour le mandat en cours et de sonner la mobilisation autour de la continentale. Pendant trois jours, les échanges ont porté sur l’appropriation des conclusions de la 3ème Assemblée Générale de la CAFRIM, l’élaboration du programme d’activités de la CAFRIM, la nomination des présidents de commissions techniques de la CAFRIM, le fonctionnement de ses organes et les divers.
La CAFRIM a fait le point exhaustif sur les acquis juridiques de la 3èmesession de l’AG tenue en mars dernier à Cotonou. Toutefois, le Comité Exécutif a l’ambition de mettre en place et rendre opérationnel le Comité scientifique de la Coupe d’Afrique de la Musique et rendre opérationnel toutes les unions zonales et les commissions de la CAFRIM.
Au terme de la session du Comité Exécutif, les présidents de la zone Ouest A, de la zone Ouest B, de la zone Centrale et de la zone Sud ont été identifiés et seront confirmés à la session prochaine du comité.

Qui dit mieux ?

Jordache Diala