Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

L’UNPC/Kinshasa derrière l’opération Kinshasa Bopeto

L’UNPC/Kinshasa derrière l’opération Kinshasa Bopeto

This post has already been read 731 times!

*Le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a reçu en audience, lundi 16 août  2021 à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, le nouveau Bureau  de l’UNPC/Kinshasa. Selon le Président Jean-Marie Kassamba qui conduisait la délégation, c’était l’occasion pour l’Autorité Urbaine de connaitre les nouveaux animateurs élus de l’UNPC/Kinshasa. A l’en croire, cette rencontre a aussi permis au Gouverneur de la ville de  comprendre comment les journalistes de la capitale travaillent et quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent en exerçant leur travail.

Au terme d’une série d’explications lui fournies autour des réalités du métier de journaliste à Kinshasa, Gentiny Ngobila a promis d’accompagner les médias Kinois en dépit de nombreuses difficultés financières auxquelles Kinshasa fait face.

Par ailleurs, l’actuel bureau de l’UNPC/Kinshasa  a promis au Gouverneur Gentiny Ngobila de l’accompagner dans la sensibilisation de la population kinoise sur l’opération Kinshasa Bopeto avec la bonne information. «Le pays a besoin d’une bonne presse qui n’est pas souvent dans les intox et attaques non fondées pour chercher l’argent auprès des politiques», a déclaré Jean-Marie Kassamba. Et cela avant d’inviter les professionnels des médias œuvrant à Kinshasa à travailler professionnellement en vue de présenter et faire connaître une belle image de la Capitale RD-Congolaise dans l’intérêt de tous.

«La presse doit faire son travail  de collecter les informations de la ville, les défendre et les diffuser pour que ceux qui sont dans des provinces comprennent ce qui se passe réellement,  ici,  à Kinshasa. Néanmoins, la Ville peut faire en sorte que les journalistes se retrouvent malgré les difficultés. Cela permettra aux journalistes d’assurer à leur tour la visibilité de la Ville», a conclu Jean-Marie Kassamba.

La Pros.