Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Face à la menace d’envahissement/Grand Nord : Honorable Mbambu Mughole appelle à un dialogue des leaders de la Communauté

Face à la menace d’envahissement/Grand Nord : Honorable Mbambu Mughole appelle à un dialogue des leaders de la Communauté

This post has already been read 460 times!

Le drame sécuritaire qui se déroule aujourd’hui dans le Grand Nord et jusqu’en Ituri est en train d’ébranler les fondations de ce que la communauté nande a de culturel : populations, terres, affaires … Dans le cœur de notre communauté, il ne s’agit  ni plus ni moins que d’un génocide, un plan dont le but est l’effondrement de cette puissante communauté qui représente un obstacle aux velléités expansionnistes et hégémonistes des envahisseurs bien identifiés.

Lorsqu’on remonte l’historique de cette déstabilisation, il n’est pas un seul leader qui a fait l’histoire du Grand Nord dans ces deux dernières décennies qui ne se voie pointé du doigt : celui-ci a pris les armes, a signé des accords avec des états voisins, celui-là a fricoté avec les ADF originels, cet autre été dans l’appareil du pouvoir qui favorisé l’invasion d’une manière ou d’une autre … Aujourd’hui, les leaders du grand nord, par lieutenants interposés, sont en train de se tirer dessus, cherchant à qui faire porter le chapeau. Mais les statistiques macabres qui tombent chaque jour ne devraient-ils pas nous inciter à changer de stratégie ? Pendant que nos populations sont exterminées, nos commerces torpillés par le sabotage des routes d’accès, nos terres arrachées par la force, nos champs détruits, pendant ce cataclysme en temps réel, n’y a-t-il pas mieux à faire ?

Si, il y a mieux à faire, et ce en toute urgence. Il n’y a pas de guerre propre, d’où l’on sorte sans tâche. Chacun a cru servir la communauté de tel côté, ou de tel autre, chacun a eu ses réussites et ses échecs, mais maintenant nous nous rendons tous compte que des puissances étrangères, bien longtemps avant notre entrée en scène, avaient planifié le pillage des ressources et l’occupation de nos terres. Dès lors, il est plus que temps d’enterrer les haches des guerres égoïstes, d’arrêter les guerres des leaderships locaux et de se mettre ensemble pour une seule cause : celle de nos populations. Cette guerre ne doit plus être l’affaire d’un président de la République, ni d’un camp politique, ni un instrument de jugement des uns sur les autres. C’est le pays qui est en péril…Je lance un vibrant appel avant tout à Monseigneur Melchisédech Sikuli, pour qu’il accepte de porter sa croix, qu’il plante l’église au milieu du village et appelle autour de lui tous les grands leaders, au-delà des couleurs politiques, pour réfléchir sur les défis qui se présentent devant notre peuple. C’est une question de vie ou de mort.

Honorable Mbambu Mughole Juliette