Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Récemment nommé à la tête du programme DDRC-S /Primature : Tommy Tambwe présente l’état des lieux auprès de  Sama Lukonde

Récemment nommé à la tête du programme DDRC-S /Primature : Tommy Tambwe présente l’état des lieux auprès de  Sama Lukonde

This post has already been read 522 times!

 Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a échangé le samedi 4 septembre dernier avec le Coordonnateur du programme DDRC-S, Tommy Tambwe dans son cabinet de travail. Plusieurs points ont été à l’ordre du jour tels que : l’état des lieux dans les deux provinces sous état de siège et les termes de référence pour le déploiement idoine de ce programme pour la sensibilisation des populations sur terrain.

« Aujourd’hui, il s’agissait d’une séance de travail qui fait suite à une autre séance de travail qui était de présenter des civilités. Mais aujourd’hui, nous sommes allés en profondeur pour présenter le rapport, d’abord de la remise et reprise, et le présenter au Chef du Gouvernement, qui est en même temps Vice-président du Comité de pilotage. Nous voulons lui présenter notre feuille de route et la préparation du comité de pilotage. Il était très content que nous ayons évolué. Nous avons élaboré le document, les outils de travail, les outils de gestion du programme que nous sommes en train de contextualiser. Mais également, nous sommes très contents parce que nous avons revu la situation des zones sous état de siège, notamment la province de l’Ituri et la province du Nord-Kivu. Et nous avons retenu également certaines provinces prioritaires, notamment le Sud-Kivu, le Tanganyika et même le Maniema », a déclaré le Coordonnateur du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement communautaire et Stabilisation (DDRC-S), à l’issue de l’audience avec le Chef du Gouvernement.

Il a également souligné qu’en ce jour, tout est mis en œuvre au niveau de la réunion du comité de pilotage pour que le programme soit lancé et déployer rapidement sur le terrain dans les jours qui viennent. A en croire ce patron du programme DDRC-S, toutes les couches de la population congolaise sont concernées par la sensibilisation sur les motivations de ce programme.

« Les priorités de notre programme, c’est d’abord l’état des lieux. Nous avons déjà présenté les termes de référence, mais aussi, nous allons nous déployer sur le terrain, travailler avec les communautés pour mettre en place le cadre des concertations et d’appui pour la paix et le programme. A partir de ce cadre des concertations, nous allons procéder à la sensibilisation des communautés, des confessions religieuses et de toutes les forces vives, c’est-à-dire, les députés nationaux et provinciaux, les anciens ministres, et tout le monde, les chefs coutumiers, les mutualités, etc. Nous allons tous les consulter. Par la suite, avec eux, nous allons déterminer où exactement faut-il installer les sites de regroupement, les sites de préparation  à la réinsertion et la réintégration. Nous allons également définir les besoins prioritaires pour les communautés. Nous avons passé tout cela en revue. Nous allons le faire dans un document qui sera présenté en commission, parce que nous avons décidé de mettre en place une commission », a-t-il conclu.

Il faut préciser par ailleurs que le DDRC-S est un programme communautaire et non militaire. Il a comme objectif d’insérer les ex-combattants des forces négatives dans la communauté nationale en respectant certaines normes.

La Pros.