Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Après plusieurs années d’absence sur la scène musicale/Voldie Mapenzi: “Je suis revenu avec tout le sérieux dans mon boulot’’

Après plusieurs années d’absence sur la scène musicale/Voldie Mapenzi: “Je suis revenu avec tout le sérieux dans mon boulot’’

This post has already been read 547 times!

Artiste chanteuse, Voldie Mapenzi, l’une des stars du RNB et du Pop congolais née et évoluant à Goma dans le Nord-Kivu, dit faire son come-back sur la scène musicale avec beaucoup de sérieux et détermination. Très active dans le domaine musical depuis plus d’une dizaine d’années, voilà qu’après avoir sorti son nouveau single intitulé “My birthday” en août 2021, Voldie a, dans une interview accordée au journal La Prospérité, livré ses motivations sur cette chanson, mais également son parcours, l’évolution de sa carrière et l’actualité. Ci-dessous, l’intégralité de l’interview de Voldie Mapenzi.

La Prospérité: Qu’est-ce qui justifie votre éclipse sur la scène pendant un moment, avant de réapparaitre avec un nouveau single ?

Voldie Mapenzi: Je ne sais pas quoi dire par rapport à ce silence, mais, le 31  de ce mois, je venais de sortir mon maxi-single de six titres dénommé «Neuf».

Le silence fait suite aux tractations avec une maison de distribution, une plate-forme internationale qui devait se charger de tout, la publicité et la distribution. Et, comme on ne pouvait rien de notre côté, on a été fauché compagnie par ce partenaire, jusqu’en mai dernier où j’ai été obligée de résilier ce contrat pour que je reprenne moi-même ce projet. Et c’est dans ce mois que j’ai lancé ce single en audio sur ma chaine YouTube en attentant le clip, qui d’ailleurs est sorti le 17 août dernier.

 

La Pros. : Le nouveau single sorti, comment le décrivez-vous ? (Happy birthday to me)? Y aurait-il une raison particulière ?

VM: De prime abord, je signale que c’est un Afro-pop. C’est une chanson qui a été lancée de façon circonstancielle à l’occasion de mon anniversaire. Mais alors, son message clé, c’est une invitation à tous ceux qui vivent ce moment des souvenirs à remercier tous ceux qui les entourent et les soutiennent dans la commémoration de leur naissance ; c’est donc une chanson de remerciement. C’est même dans ce sens que je l’ai intitulé ainsi.

La Pros. : En  analysant le single, est-ce que ça ne s’écarte pas de ‘’la Voldie’’ que le public a connue dans sa façon de faire ?

VM : Mais non voyons. Je crois que jusque-là vous avez déjà découvert ma capacité de faire dans son entièreté. Je suis multi-style et j’aime bien quand je varie mes compositions. Je peux être dans l’afro-pop, dans le slow, le RNB, l’afro-soul, etc. Donc, il reste encore beaucoup à découvrir surtout en écoutant mon maxi-single. Je ne suis pas limitée. Je m’inspire de tous les rythmes.

La Pros. : Aujourd’hui Voldie compte combien de titres à son actif ?

VM : Dans le projet «NEUF», l’intitulé du maxi-single, je peux évoquer  quelques titres comme : «Faute ya commerçant» remix, «Confiné» sorti en début de confinement, il y a «matata 19», il y a également «Valentino», «Mutenzia» et «Go go go» dont l’audio est disponible depuis 2017 et sa vidéo qui arrive bientôt.

La Pros. : Pourquoi le titre «Neuf» alors que le maxi single ne compte que six titres ? Ou alors vous vouliez parler plutôt de ‘‘neuf’’ de nouveauté ?

VM : Cela fait référence au chiffre 9, mais peut également faire référence à Nouveau ; mais alors, l’ironie est que quand on renverse 6 ça donne 9 par rapport à deux camps pour voir une chose.

La Pros.: En écoutant ce maxi-single, comment vos fans devront découvrir le sens profond de ce titre ?

VM : Il ne sera pas aisé de découvrir le lien entre le titre et le nombre de titres dans ce maxi-single ; mais beaucoup plus pour moi, cette idée du titre est venue neuf ans après ma découverte au grand public. En 2010, le public m’a connue dans ‘’Vodacom Superstar’’, et après j’ai semblé disparaitre des radars, et quand je suis revenue avec tout le sérieux dans mon boulot, je me suis dit que c’est une naissance, et neuf ans après c’était comme une commémoration.

La Pros.: Quelles sont les thématiques exploitées dans vos chansons ?

VM : J’ai beaucoup de thématiques dans mes chansons ; elles dépendent également des inspirations du moment. Par exemple, dans Mutenzia, où j’aborde la question des problèmes communautaires touchant la coutume, le mariage ; je parle aussi souvent de la paix, l’amour dans toutes les façons de le vivre.

La Pros.: Pouvez-vous faire le résumé de votre parcours musical ?

VM : Mon parcours, en quelques mots,… A un certain moment les gens ont cru que je n’étais plus là, ils avaient raison, mais depuis 2010 j’ai beaucoup travaillé. Après cette compétition nationale (Vodacom super star), depuis 2011 il y a des singles que j’ai sortis, certes qui n’ont pas eu cette promotion digne de soit à cause de ma non-permanence au pays. Mais entre 2012-2014, j’ai été beaucoup plus dans les Piano-Bar au Rwanda surtout, je suis revenue en 2014 où directement j’ai été retenue parmi les artistes qui ont fait l’hymne du Festival Amani; en 2015, j’ai commencé à travailler sur un projet d’album de 13 titres durant une année et demie, mais lequel projet malheureusement n’a pas abouti à cause de certains accrochages avec le producteur, et au final, j’ai laissé tomber ce projet, mais les chansons sont toujours là et bien prêtes.

Avec cela je me suis décidée de travailler seule et d’ailleurs c’est cette motivation qui m’a permis de lancer le concept VM Music en 2017 avec la chanson ‘’Go Go Go’’ qui a ainsi signé mon come-back.

Dans la même année, je suis revenue à Kinshasa pour une autre compétition «Best of the Best», et puis en 2020 je suis allée en Afrique du Sud pour «The Voice Afrique Francophone» et en 2021, en janvier, j’ai lancé mon maxi-single «NEUF» et maintenant je suis en pleine promotion avec d’autres productions en province et au-delà même avec des featuring avec des artistes d’ici et d’ailleurs.

La Pros.: Quels sont les ambitions ?

VM : La vision ultime de ma carrière est de réussir et de me hisser plus haut dans le domaine musical, mais également aux côtés de cela, je suis entrepreneure. Avec cette dernière, je vise une liberté sur beaucoup de points.  Je me dis qu’il nous faut arriver à effacer cette image de l’artiste qui quémande par-ci par-là. Les artistes doivent vivre de l’art et non de la mendicité. Avec mes mini-projets entrepreneuriaux, je me suis dit qu’il ne faut pas que je manque même de l’argent pour le studio, ou même pour ma visibilité artistique; je vise cette liberté. Mais alors, ma vision est d’être une artiste internationale.

La Prospérité : Un message aux fans ?

Voldie Mapenzi : Les fans, ils sont ceux qui font de nous ce que nous sommes, ils sont ceux qui nous soutiennent et ceux qui nous accompagnent. J’adresse ma reconnaissance et ma gratitude de toujours nous soutenir. Ils sont notre deuxième famille. Alors, le mieux est de beaucoup travailler pour donner le maximum de leur attente. Merci à eux.

Propos recueillis par Raphaël Mansangu