Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lutte contre la Covid-19/Kinshasa : les mesures barrières de moins en moins respectées

Lutte contre la Covid-19/Kinshasa : les mesures barrières de moins en moins respectées

This post has already been read 538 times!

La troisième vague du Coronavirus continue de frapper de plein fouet le monde entier. La RDC dans son ensemble n’est pas épargnée. Fort malheureusement, certains kinois continuent encore de douter de l’existence de la Covid-19 à Kinshasa. Pour eux, cette pandémie n’a jamais sévi en République Démocratique du Congo. C’est ce qui les pousse à boycotter complètement les gestes barrières édictés par les autorités politico-sanitaires du pays.

Dans les magasins, bars, restaurants, marchés, transports en commun et tant autres lieux publics, tout donne l’impression qu’il n’y a aucun risque de propagation du Coronavirus. Et, c’est depuis l’allégement des mesures renforcées pour lutter contre le variant indien, notamment celles liées à l’heure du début du couvre-feu, l’ouverture des salles de fête et autres. « On n’y croit pas trop », explique Monsieur Patrick chauffeur de taxi-bus. Selon lui, au début de la crise sanitaire, tout le monde y croyait et portait de l’intérêt à cela. Le respect des gestes barrières et d’autres mesures préventives ne sont plus pris en compte. Il pense que l’Etat congolais  s’illustre dans l’exagération dans la prise de certaines décisions.

Pour Madame Marie-Paul par contre, la maladie existe. La fonctionnaire de l’Etat a indiqué qu’elle en a souffert en début de cette année. Elle a, après avoir passé deux semaines en quarantaine, imposé le respect des mesures barrières  à toute sa famille. Il faut noter cependant que l’éradication complète de cette pandémie au pays comme partout ailleurs dépendra de la stricte observance des mesures barrières. La santé n’a pas de prix.

Bénédicte Beko