Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Pour avoir soutenu Kabila et Tshisekedi /Werrason interdit de jouer au Zénith de Paris !

Pour avoir soutenu Kabila et Tshisekedi /Werrason interdit de jouer au Zénith de Paris !

This post has already been read 741 times!

Werrason le Roi de la forêt

L’artiste congolais Werrason n’aura plus la même chance que son compatriote -collègue Fally Dicap la Merveille ‘‘Aigle’’  avait eu le 28 février 2020 en la salle Accord Hôtel Arena (ex-Bercy) en France.

Désolé ! Son rêve de jouer pour la 4ème fois consécutive au Zénith de Paris la Villette s’arrête à mi-chemin.

Le préfet de Paris vient de rendre publique sa décision contre la volonté de la star populaire congolaise qui, pourtant, avait déjà signé l’engagement d’affronter les mélomanes, le17 septembre 2021 puis renvoyer encore le rendez-vous au 25 septembre, en cette salle mythique française. Le vin est tiré, il faut le boire.

Werrason était sur deux fronts. Hélas ! Le chanteur a tout perdu. L’espoir s’est envolé.

D’abord, la star congolaise n’a pas pu convaincre les responsables de la Maison Schengen à Kinshasa pour  obtenir les visas de ses musiciens qui devraient l’accompagner au Zénith de Paris.

Deuxièmement, le Roi de la forêt devrait se battre pour neutraliser et dompter l’ensemble des opposants congolais de la diaspora en Europe avant de prester en France. Donc, deux missions difficiles pour le leader de Wenge Musica Maison Mère qui n’a pas pu résister face au lobbying et à la mobilisation mis en place par les opposants du régime de Kinshasa. Ces derniers étaient déterminés et avaient  gardé leur position en multipliant des menaces contre l’artiste. Ils ont promis de boycotter avec fracas cette production scénique au cas où les autorités françaises autorisaient à Werrason de prester à Paris.

Vaut mieux prévenir que guérir, dit-on.  Tous ces messages des opposants n’ont pas laissé indifférente la préfecture de police.

Vu l’ampleur et la tension actuelle autour de cet évènement musical, la préfecture de police vient de signer, ce lundi 20 septembre 2021, un arrêté portant interdiction du concert de la star congolaise Werrason qui était programmé le 25  septembre 2021.

Pour le préfet de Paris, l’annulation de cet évènement est pour des raisons sécuritaires.

Après plusieurs analyses, les autorités françaises considèrent que ce concert s’inscrit dans un contexte  politique particulièrement tendue et violent entre partisans et opposants au régime en place en RDC.

Considérant que la position de l’artiste Werrason considéré comme un proche de l’ancien Président congolais Joseph Kabila et son successeur l’actuel Président Félix Tshisekedi, suscite  une mobilisation croissante chez les opposants  radicaux congolais de la diaspora installés en France  et dans les pays voisins européens.

Vu que certains ont déposé plusieurs déclarations de manifestations pour le 25 septembre prochain  aux bords du Zénith avec l’intention d’en découdre avec les spectateurs du concert et de créer des  désordres à l’intérieur et à l’extérieur de la salle, le préfet de Paris estime que ce concert présente des risques de troubles graves à l’ordre public et d’atteinte à la sécurité des spectateurs qu’il convient de prévenir par des mesures adaptées.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets

Ce qui est vrai, renseigne-t-on, la dernière prestation scénique de Fally Ipupa à l’Accord Hôtel Arena à Paris  semble être, en outre, une leçon pour les autorités françaises.

Pour la police, l’effet d’accorder à Werrason de jouer son concert, c’est exposer les mélomanes aux risques et à l’insécurité comme ce fut le cas lors de la production de Fally en février 2020.

Rappelons que la dernière production de Fally en France avait été émaillée des troubles graves  à l’ordre public et avait provoqué des dégâts matériels par incendies et plusieurs  interpellations.

Jordache Diala