Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Participation de la RDC à la COP26

Participation de la RDC à la COP26

This post has already been read 517 times!

La vingtième réunion du conseil des Ministres a tablée notamment sur la participation de la RDC à la COP 26, ce qui est une très bonne chose de se préparer en conséquence, étant donné que notre pays est l’un de ceux qui apportent une contribution importante dans la lutte contre le réchauffement climatique mondial.

L’invitation lancée par le Président de la République aux Ministres de l’Environnement, du Plan, de l’Industrie, des Ressources Hydrauliques et des Mines, d’instruire leurs administrations de réfléchir sur les enjeux du futurs et proposer des approches est une excellente idée.

Quelques propositions

Primo, que la RDC se propose d’accueillir, la prochaine COP, une occasion pour le pays de sensibiliser la communauté internationale et l’opinion publique internationale sur l’apport des forêts 🌳 du Bassin du Congo, deuxième poumon 🫁 mondial après l’Amazonie, dans la lutte contre le réchauffement climatique mondial et la nécessité de consentir des ressources financières conséquentes pour protéger ces forêts pour le bien de l’humanité toute entière.

Secundo, que le gouvernement congolais constitue une grande commission interministérielle sur les questions liées au changement climatique. Une telle commission aura pour mandats entre autres de concevoir des projets bancables, pour aller chercher des ressources financières disponibles au niveau des instances internationales appropriées, pour préserver les forêts du bassin du Congo et lutter  efficacement contre les changements climatiques.

La RDC doit anticiper en engageant une réflexion approfondie pour tirer avantage de ses forêts 🌳 qui profitent à toute l’humanité dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Tertio, proposer au président de la République de nommer un ambassadeur pour le changement climatique, qui sera chargé de faire la plaidoirie internationale, à l’instar des pays comme les États-Unis, la France et le Canada qui ont des ambassadeurs spécifiques pour les changements climatiques.

Isidore Kwandja Ngembo

– Auteur du livre : « Régime international des droits de l’homme à l’épreuve du climat : cas de l’État Insulaire des Maldives »

– Recherches universitaires : «Principe responsabilité de Hans Jonas appliqué aux défis climatiques : Analyse comparée du principe des responsabilités communes mais différenciées »