Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Profitant de la visite de l’autorité sanitaire à Phatkin/Donat Kambale appelle le gouvernement à soutenir les  industries pharmaceutiques locales 

Profitant de la visite de l’autorité sanitaire à Phatkin/Donat Kambale appelle le gouvernement à soutenir les  industries pharmaceutiques locales 

This post has already been read 525 times!

Dans le souci de s’assurer de la meilleure qualité des médicaments fabriqués en République Démocratique du Congo, la Vice-Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Mme Véronique Kilumba Nkulu a visité les laboratoires pharmaceutiques Phatkin, le jeudi 30 septembre 2021, à Kinshasa. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’inspection et de soutien aux  industries pharmaceutiques locales.

De la salle de conservation des matières premières, des productions avec des machines robotiques ultramodernes en passant par des recherches et développements, d’assurance qualité et d’emballage jusqu’aux salles d’archivage et des formations, cette visite-guidée par Donat KAMBALE, Directeur Général de Phatkin a été une occasion pour l’autorité sanitaire de palper les réalités sur le processus de fabrication des médicaments qui sont destinés à la population.

«Cette  descente était importante pour permettre à la Vice-Ministre de la Santé de palper du doigt les efforts que nous sommes en train de faire au pays qui, malheureusement, ne sont pas connus du grand public. Son passage dans nos installations est une opportunité pour que les Congolais sachent et se rassurent qu’ils consomment réellement des produits de bonne qualité», a signifié le numéro Un de Phatkin.

Donat KAMBALE a profité aussi de l’occasion pour présenter à l’autorité de tutelle les difficultés auxquelles est confrontée son entreprise.

«Nous avons surtout  des problèmes de l’eau et de l’électricité qui demeurent encore et toujours un casse-tête pour notre société. A cela, il faut ajouter la multiplicité de taxes et assises à la douane qui ne facilitent pas la tâche pour importer et s’approvisionner en matières premières», renseigne-t-il.

Les plus grandes difficultés de Phatkin se situent aussi au niveau de l’écoulement des produits pharmaceutiques locaux qui sont en concurrence déloyale avec les produits importés sur le marché congolais.  «Nous avons soumis à l’autorité sanitaire nos défis afin que le gouvernement nous aide à liquider nos stocks sans beaucoup de contraintes sur le marché. Nous faisons confiance à Mme la Vice-Ministre de la Santé qui nous a promis des solutions concrètes. Ailleurs, les industries locales sont subventionnées par le gouvernement. Nous croyons que cette fois-ci, avec le nouveau Président Félix Tshisekedi à la tête du pays, l’Etat pourra nous accompagner comme il fait déjà dans d’autres domaines», a déclaré le DG de PHATKIN.

Au terme de cette visite d’inspection, la Vice-Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention a jeté des fleurs au laboratoire congolais qui travaille et respecte les normes et standards requis au niveau international par l’OMS et par le gouvernement congolais. Véronique KILUMBA a été très satisfaite de découvrir ce grand laboratoire créé par un digne fils du pays pour assurer la production locale.

«A travers cette initiative, PHATKIN vient de nous rejoindre dans la réalisation de l’objectif assigné par rapport à la Couverture Santé Universelle (CSU) en approvisionnement en médicament de 50% dans nos formations sanitaires. Nous avons entendu les plaidoyers soumis par le responsable de PHATKIN et nous allons y travailler afin de booster l’industrie pharmaceutique locale qui non seulement produit des médicaments mais aussi elle donne de l’emploi aux Congolais. Il s’aligne dans la vision sociale du Chef de l’Etat qui a fait de l’emploi et de la santé, son cheval de bataille», a souligné la Vice-Ministre de la Santé.

Phatkin est un grand laboratoire pharmaceutique dont la particularité est basée sur la diversité des produits qu’il mette à la disposition des congolais. Sa vision est d’accompagner l’Etat dans sa politique sanitaire qui consiste à rendre l’accès aux soins de qualité à toute la population. Plus de 20 ans d’existence,  Phatkin a la vocation d’être un outil du pays que l’Etat peut bien utiliser pour approvisionner en médicaments l’ensemble du pays.

Jordache Diala