Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Pour un bon contrôle de la SOCODA/Masumu Debrindet : ‘’le plus grand défi reste celui de la numérisation du système’’

Pour un bon contrôle de la SOCODA/Masumu Debrindet : ‘’le plus grand défi reste celui de la numérisation du système’’

This post has already been read 899 times!

‘’Actuellement, le grand défi reste de numériser le système pour concrétiser la mission de la SOCODA’’, a lancé l’artiste comédien Masumu Debrindet, nouveau conseiller de surveillance au sein de la Société Congolais des Droits d’Auteurs et Droits Voisins (SOCODA), au cours d’un entretien de plus d’une heure qu’il a accordé au journal La Prospérité, le jeudi 30 septembre 2021.

Mené par l’Editeur Directeur Général de ce journal, Marcel Ngoyi Ngoyi Kyengi, cet entretien a permis à Masumu Debrindet de faire une brève historique de la sortie de crise au sein de la SOCODA, en soulignant que c’est le seul organe chargé de la perception et la répartition des droits d’auteurs en République Démocratique du Congo.

«C’est une société coopérative constituée de tous les créateurs des œuvres de l’esprit et elle est protégée par la loi congolaise. La Société Congolaise des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins, en sigle SOCODA, a pour objectif, la défense, l’exploitation, l’administration et la gestion de tous les droits d’auteurs dans le sens le plus large du mot et de tous droits connexes, en RDC et à l’étranger», a fait savoir Masumu Debrindet.

Il a ajouté qu’actuellement, le plus grand défi est celui de numériser la gestion des droits d’auteurs en RDC. « Si hier, les artistes congolais eux-mêmes étaient réticents face à la gestion controversée de cette société, l’actuelle politique interne est en train de rapprocher tous les artistes. Et le nouveau challenge qui est partagé avec le dynamisme est aussi l’enrôlement des jeunes congolais. Nyoka Longo, l’actuel président du conseil d’administration a annoncé des démarches pour pouvoir arriver à mieux canaliser les droits d’auteurs congolais. Les artistes congolais sont appelés à réunir tous les dossiers à la SOCODA pour permettre le bon déroulement de cette opération », a renchéri le comédien congolais, Ndungi Mambimbi dit Masumu Debrindet.

Selon lui, la SOCODA accomplit tous les actes qui peuvent favoriser directement ou indirectement les intérêts des artistes affiliés. Elle fait de sorte  qu’elle puisse percevoir l’argent auprès des usagers des œuvres de l’esprit, le protégé et le répartir aux bénéficiaires qui sont ces auteurs.

Il faut souligner que l’artiste Masumu est plus connu aussi par son tout récent  film dédié au prophète Simon Kimbangu. Ce film consiste à la vulgarisation  l’histoire qu’il a lui-même considéré d’extraordinaire. Il a confirmé que Simon Kimbangu a marqué d’une empreinte indélébile le passé sociopolitique et culturel de la RDC et c’est la raison pour laquelle il a voulu immortaliser sa vie sur terre par un film.

Chris Mutombo