Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Rentrée scolaire, Josué Mufula invite le gouvernement à s’occuper de la question des sinistrés

Rentrée scolaire, Josué Mufula invite le gouvernement à s’occuper de la question des sinistrés

This post has already been read 483 times!

Comme prévu par le programme national, la rentrée scolaire est prévue sur toute l’étendue du territoire national ce lundi 4 octobre 2021 mais cela reste hypothétique pour certaines écoles notamment, en province du Nord-Kivu suite à la récente éruption volcanique du Nyiragongo le 22 mai dernier.

A quelques heures de la rentrée scolaire, le Député national élu de la ville de Goma, l’Honorable Josué Mufula invite le gouvernement Sama Lukonde à s’occuper dans une extrême urgence de la question des enfants sinistrés qui n’ont pas la chance de reprendre ce matin,  le chemin de l’école.

« Même maintenant, il y a un nombre non négligeable des écoles non réhabilitées et qui ont été détruites par la coulée des laves mais aussi, il y a des sinistrés qui occupent certaines écoles et c’est le cas de l’Ep Kayembe dans le territoire de Nyiragongo.

Cette situation nous inquiète beaucoup par le fait que le gouvernement Sama Lukonde en tant que parent devait s’occuper de cette question avant l’effectivité de la rentrée scolaire prévue pour aujourd’hui.

Il y a des enfants qui ont vécus le stress du Nyiragongo et qui devaient normalement être transférés dans les écoles proches cela n’a pas été fait ce qui nous ronge au cœur par le fait que celui qui a envie de tuer une nation commence par l’éducation.

Comme tout le monde nous avons appris que quelques abris ont été aménagés à Kanyaruchinya au bénéfice des sinistrés malgré que c’est parmi les efforts à louer, il est plus qu’urgent de permettre aux enfants de rentrer à l’école car celui qui veut tuer une nation permet à sa population de ne pas accéder à une bonne éducation.

‘’A cet effet, je charge le Premier ministre Sama Lukonde de prendre les dispositions urgentes et nécessaires pour la rentrée scolaire surtout dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri qui sont sous état de siège et plus particulièrement, pour les enfants sinistrés pour que l’égalité en matière de scolarité soit une réalité et non un rêve, a dit en substance,  l’Honorable Josué Mufula ».

Il y a lieu de souligner que plus ou moins deux millions de nouveaux élèves sont attendus pour l’année scolaire qui débute ce  lundi 4 octobre prochain.

Guellord Risasi