Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Football féminin/Can Maroc 2022 : les Léopards brillent par leur absence au stade de Malabo !

Football féminin/Can Maroc 2022 : les Léopards brillent par leur absence au stade de Malabo !

This post has already been read 2773 times!

Ils étaient pourtant attendus ce mercredi 20 octobre, au stade de Malabo, en Guinée-Equatoriale, pour le coup d’envoi du premier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations CAN Maroc 2022, mais ils ont simplement brillé par leur expérience. Les Léopards dames de la RDC n’ont pas effectué le déplacement de Malabo, résultat non seulement de leur préparation de trois jours sur terrain, mais aussi du disfonctionnement qui gangrène ce dernier temps le football congolais.

A l’heure prévue du match, soit 16 heures, heure de Kinshasa, l’équipe adverse, les Nzalang Nacional de la Guinée-Equatoriale et les officiels du match : le trio arbitral congolais de Brazzaville, se sont présentés sur le terrain, sans les Léopards dames de la RDC, qui se trouvent encore à Kinshasa.

A en croire l’officier média de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Jerry Kalemo Ngoy, le report de ce match sollicité par la Fédération via la Confédération africaine de football (CAF), a été catégoriquement refusé par la Fédération de la Guinée-Equatoriale. Et d’ajouter, a-t-il précisé, le report d’un match dans des pareilles circonstances ne se fait qu’entre les deux équipes, si l’une refuse, la CAF est obligée de confirmer la date initiale. C’est ce qui aurait été fait hier mercredi 20 octobre, au stade de Malabo, en Guinée-Equatoriale. Les Léopards n’ont pas été présents à l’heure du match, au motif, ils n’ont pas effectué le déplacement pour Malabo.

La CAF, qui pourtant, a l’autorité de convaincre une partie à accéder à la demande de l’autre, n’aurait rien fait cette fois-ci en faveur de la FECOFA, à cause semble-t-il de nos demandes à répétition, a estimé une source proche de l’organe faitier du football congolais. Il ressort qu’au nom de la largesse qu’on a toujours observé au niveau de la Caf en ce qui concerne le football féminin en vue de soutenir son développement, des pourparlers ont été engagés depuis entre la Fecofa, Caf  et la Fédération Equato-guinéenne pour voir comment reprogrammer ce match. Le forfait bien consommé sur terrain, peut encore trouver une issue au nom de la largesse.

Cependant, en termes de préparation sur place au pays, les Léopards n’ont commencé les entraînements que le dimanche 17 octobre, au terrain William Booth, de l’Armée du Salut, dans la commune de la Gombe, sous la supervision du coach Marcel Kadiamba. Elles étaient 15 joueuses sur les 23 sectionnées : Ngamita Brigitte Can et Nlandu Longo Kethia (gardiennes de buts) ; Badimuena Rose et Matondo Lelo Victorine (Défense axial) ; Mbemba Makiesse Merveille et Bazoladio Makanya Kelly (Défense latérale) ;  Epanga Moseka et Yasongamo Makanda Sarah (Milieu défensif) ; Masanga Dorcas et Pambani Kuzoya Fallone (Milieu offensif) ; Lubiku Malundama Grâce, Mushiya Ntumba Merry, Diadiesse Kaluzodi Isabelle, Kalubi Yabadi Christelle et Monique Kipoyi Ruth (Attaquantes).

Par ailleurs, il y a lieu de noter qu’environ 20 matches se sont joués le même mercredi à travers le continent pour le compte des matches aller de ce premier tour des éliminatoires CAN Maroc 2022. Une CAN, qui pour la première fois de l’histoire, réunira 12 équipes à la phase finale contre 8 auparavant. Un nombre inédit de 43 sélections participent à ce premier tour des qualifications, organisé par zone géographique. Géant du foot féminin et vainqueur des trois dernières éditions, le Nigeria n’a pas eu un tirage facile et a été opposé au Ghana, outsider réputé. Les matchs retour auront lieu entre le 23 et le 26 octobre puis un deuxième et dernier tour qualificatif suivra en février 2022. La phase finale aura lieu du 2 au 23 juillet 2022 au Maroc, qualifié d’office en tant que pays-hôte.

EG