Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Assemblée nationale : la Société civile en plaidoyer pour la ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Assemblée nationale : la Société civile en plaidoyer pour la ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

This post has already been read 1429 times!

Une délégation de cinq organisations de la Société civile, partenaires de International Campaign for the Abolition of Nuclear Weapons (ICAN) une organisation de la société civile basée à Genève (Suisse), a été reçue en audience par Vital Banywesize, 2ème vice-président de l’Assemblée nationale. Cette entrevue s’est réalisée dans le cadre du plaidoyer mené par cette organisation auprès des institutions compétentes du pays pour la ratification du traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

Au sortir de ces échanges avec le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, M. Marhegane Mulenga-Byuma Godefroid, coordonnateur du Comité d’appui au développement rural endogène (CADRE) et porte-parole de la délégation a déclaré ce qui suit : «Je conduis la délégation de quelques organisations de la Société civile qui ont comme mission de mener un plaidoyer auprès des institutions compétentes du pays, à savoir la Présidence de la République, la Primature, le Parlement et le ministère des Affaires étrangères en vue de la ratification du traité sur l’interdiction des armes nucléaires».

Avant de renchérir en ces termes : «Nous avons ciblé le Parlement parmi les institutions à rencontrer et nous avons ce privilège d’être reçus par le 2è vice-président de l’Assemblée nationale. Nous lui avons soumis notre plaidoyer et nous avons surtout insisté sur le chronogramme habituel, lequel part du mois d’octobre à décembre 2021 ; période pendant laquelle notre pays, à travers le gouvernement, le pays est censé ratifier le traité d’interdiction des armes nucléaires. Après avoir ratifié ce traité, la RDC passera au statut d’Etat-partie ayant ratifié le traité sur l’interdiction des armes nucléaires et sera convié à une assemblée générale des pays appelés Etats-Parties ayant ratifié le traité ; laquelle assemblée aura lieu à Genève (Suisse) en mars 2022».

Dans sa démarche, la Société civile est animée du souci de faire en sorte que le pays prenne part, en tant qu’Etat-partie, à l’assemblée générale de mars 20.

Avantages d’une ratification

Aux yeux de la Société civile, ce traité vise comme objectif ultime, la paix et la sécurité internationale. «La RDC sera considérée comme un des grands acteurs de la paix et de la sécurité internationales. Du point de vue diplomatique, la RDC sera parmi les 56 Etats-parties actuellement ayant ratifié ce traité. Il y a donc une valeur ajoutée parce qu’en tant que tel, la RDC va influencer les décisions des Etats-parties ayant ratifié le traité sur l’interdiction des armes nucléaires».

Du côté du Parlement, à travers le 2è vice-président, la délégation de la Société civile s’est réjouie que le 2è vice-président de l’Assemblée nationale ait vite compris la quintessence de son plaidoyer et promis de s’y mettre avec célérité afin de rencontrer le ministre des Affaires étrangères et amener cette question à la table des discussions au niveau du Parlement, compte tenu de ce chronogramme qui est adopté afin que le pays passe à l’effectivité de la ratification de ce traité.

La Pros.