Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : l’arrêt des travaux sur l’avenue victoire inquiète les Kinois

Kinshasa : l’arrêt des travaux sur l’avenue victoire inquiète les Kinois

This post has already been read 645 times!

La réhabilitation de l’avenue victoire considerée comme l’une des routes principales du quartier Matonge, commune de Kalamu, n’évolue plus depuis un temps. Baricadée depuis plus de 2 mois, les conducteurs se plaignent de cette situation et exigent l’accélération des travaux pour mettre fin aux embouteillages qui se créent sur d’autres routes.

C’est au cours d’une descente effectuée par les reporteurs du journal La Prospérité, le 8 novembre 2021, sur l’avenue Victoire qui était en pleine réhabilitation, dans le compte du projet Tshilejelu. Un constat fait sur place est que les travaux n’évoluent plus et les conducteurs ne cessent de se plaindre.

Au micro du journal La Prospérité, ces derniers demandent une accélération des travaux et attendent voir une évolution rapide des travaux. Ils estiment que cette lenteur dans les travaux  continuent à détruire les autres avenues en créant des emboutélages énnormes. Les véhicules et moto-taxis en provenance de la partie Est de la ville province de Kinshasa, notamment Limete, Lemba et Ngaba sont, depuis un moment, obligés de contourner cette fermeture en empruntant d’autres avenues de ce quartier. Une situation qui inquiète les habitants de cette partie de Kinshasa.

Pour rappel, cette réhabilitation est dans le cadre du Projet Tshilejelu, initié par le Chef de l’Etat. « Je me demande comment nos autorités peuvent fermer à la fois la route de l’hôpital Bondeko, Kimwenza et Victoire tout en sachant qu’il n’y aura pas d’autres alternatives que d’envahir nos avenues, qui n’ont ni béton et ne sont même pas asphaltées. Quand les pluies suivront, les grandes traces que laissent ces véhicules, ce sont des érosions que nous allons subir, surtout que ces véhicules s’entassent dans des embouteillages dans nos avenues », a fait savoir un habitant du quartier Matonge.

«On n’a jamais connu pareils embouteillages auparavant », a-t-il ajouté avant de poursuivre que les conséquences ne sont pas seulement dans la destruction de nos petites avenues, mais aussi ces embouteillages dérangent la circulation.

Selon plusieurs observateurs, la fermeture partielle (d’une bande) de cette route de Victoire couplée de la fermeture totale de la route Kimwenza, ainsi que certaines routes secondaires, seraient à la base de cette situation.

Grace Daro