Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

ECHOS DU KONGO CENTRAL/Le Ministre Chérubin Okende en mission officielle dans le Kongo Central

This post has already been read 974 times!

A Matadi où il est passé présenter ses civilités au Gouverneur a.i Justin Luemba Makoso, le ministre national des Transports, Voies de communication et Désenclavement a annoncé ce jeudi 11 novembre, être venu voir les réalités du secteur des transports, voies de communication et du désenclavement dans la province.

L’objet de sa présence au Kongo Central se justifie par ces problèmes urgents qui se posent au niveau de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP); mais également, il se devait de prendre des contacts suivis au sein de l’OEBK, LMC et le port de Boma.

Toutefois, des séances de travail ont été tenues à tous les niveaux.

Le Secrétaire Général de l’AFDC reçu par le Gouverneur a.i

En séjour de travail dans le Kongo Central, le professeur Placide Mutabunga Rugina, Secrétaire Général de l’Alliance des Forces Démocratique du Congo (AFDC), était allé présenter ses civilités au Gouverneur a.i, Justin Luemba Makoso, le mercredi 10 novembre dernier. Il s’était fait accompagner entre autre de messieurs Glorry Panzu Mavwanda et Cédric Nsimba Buanga respectivement, président fédéral de l’AFDC/Kongo Central et chargé de la Jeunesse.

« Nous lui rassurons le soutien de l’AFDC et alliés dans son projet de relance des activités de la province du Kongo Central et aussi nous lui demandons de tenir compte du poids politique de l’AFDC. Avec nos cinq députés provinciaux…, nous sommes une grande force… », avait indiqué, au sortir de l’audience, le SG du parti cher au sénateur Bahati Lukwebo.

Le président fédéral tout comme le chargé de la Jeunesse ont quant à eux exprimé leurs sentiments de joie pour avoir été visité par ce membre du directoire national.

Un conflit foncier cause mort d’hommes à Muanda

Dans la nuit du 4 au 5 novembre dernier, des heurts ont éclaté au village Bela-Tsona situé dans le Secteur de la Mer en territoire de Muanda. Ces échauffourées ont causé la mort d’un militaire et d’un civil avec plusieurs dégâts matériels notamment des maisons incendiées. A en croire le Gouverneur a.i, Justin Luemba Makoso qui s’y est rendu le vendredi 5 novembre, il y a eu effectivement un conflit foncier entre la base de Kitona et la population voisine.

« Nous venons de prendre certaines dispositions pour que la paix soit rétablie. Cette visite a coïncidé avec la présence du commandant des forces terrestres des Fardc, le général Fal Sikabue, qui nous a facilité la tâche pour délimiter le territoire de la base de Kitona; nous avons préféré que les services techniques (le conservateur des titres fonciers et le service du cadastre) puissent travailler là-dessus. Et aussi, comme il y a eu mort d’hommes, la province prend tout en charge… Pour toutes les maisons détruites, nous avons donné des tôles… », a explicité l’autorité provinciale qui a échangé avec la notabilité et les membres du conseil local de sécurité.

La paix entre les militaires et la population étant rétablie, cette dernière a été immédiatement invitée à regagner leur village.

La modernisation des infrastructures portuaires existantes et la construction du port en eau profonde de Banana pour bientôt

Le Gouverneur a.i s’est dernièrement entretenu avec une délégation mixte SCTP-Investisseurs turcs en séjour dans le Kongo Central. La modernisation des infrastructures portuaires existantes et la construction du port en eau profonde à Banana s’annonce pour bientôt. Un projet qui constitue l’un des résultats de la dernière visite de travail du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo au Qatar.

Des investisseurs turcs souhaitent travailler dans la modernisation des infrastructures portuaires notamment en réhabilitant les grands ports de Matadi et Boma tout en envisageant la construction du port en eau profonde de Banana. Une étude de faisabilité serait en cours. Cette forte délégation a déclaré être déjà dans une zone pratiquement décisive par rapport aux enjeux de l’heure, la concurrence étant bel et bien là.

Boma : Les cris des sinistrés des pluies diluviennes de 2015-2016 enfin entendus

Les planchers d’aménagement conçus par les services de l’urbanisme et du cadastre viennent enfin d’obtenir la signature du Gouverneur a.i qui a pris dernièrement un arrêté provincial pour que la matérialisation du site soit effective. Les services techniques vont s’employer au bornage, à la répartition des parcelles, à l’attribution et à la délivrance des documents pour chaque sinistré concerné.

Très bientôt donc, ces sinistrés de la ville historique de Boma, victimes des pluies diluviennes de 2015 et 2016, pourront voir le début des travaux d’aménagement des sites leur octroyés par le gouvernement. C’est au cours d’une audience que le gouverneur a.i avait accordée à la délégation desdits sinistrés qu’il prenait l’engagement de s’investir personnellement.

La délégation était venue plaider la cause des milliers des sinistrés longtemps aux abois et en attente d’une promesse d’octroi d’un lotissement au Km 15. A son temps, une commission mixte Gouvernements national et provincial avait été mise sur pied pour statuer sur leur situation dont les résultats tardaient à se concrétiser.

Et pourtant, ces pluies diluviennes ayant provoqué des graves inondations avaient endeuillé plusieurs familles laissant des stigmates encore visibles jusqu’aujourd’hui. Le gouvernorat de province avait donné un bilan provisoire évalué à une cinquantaine de morts sans compter le nombre de disparus et de sans abris. Les dégâts matériels étaient énormes : des maisons, écoles, centres de santé, magasins et dépôts emportés.

Cinq années durant depuis que cette catastrophe naturelle a vécu, la population bomatracienne est restée à l’abandon. Une gigantesque marche avait été dernièrement organisée pour dénoncer ce que cette population avait qualifié de « promesse non tenue par le gouvernement ». Le boulevard de cette ville avait été pris d’assaut par cette population sinistrée qui brandissait des calicots et autres affiches. Des pneus ont été brûlés, perturbant la circulation à travers la ville.

Les réclamations de ces sinistrés tournaient autour de la non signature, par le Gouverneur de province, de l’arrêté portant création d’un nouveau lotissement en leur faveur; l’octroi par le gouvernement, d’un nouveau site au Km 15, et le curage de la rivière Kalamu ainsi que ses affluents (Sindi et Kabondo).

Le pari est gagné pour l’heure et un grand pas vient d’être franchi. Avec la présentation, par le chef de division de cadastre et le conservateur des titres immobiliers venus de Boma, du rapport cadastral permettant la matérialisation dudit site, la population sinistrée de Boma ne peut que remercier le gouverneur a.i, Justin Luemba Makoso pour s’être intervenu à un temps record, répondant ainsi aux cris de détresse d’une population aux abois.

Boma: Une borne fontaine moderne pour les habitants du quartier Matthieu

La population du quartier Matthieu, situé dans la commune de Kalamu à Boma, lance un ouf de soulagement après la mise à leur disposition d’une borne fontaine moderne. L’œuvre est de la Fondation Mambimbi qui, à en croire des témoignages concordants, ne cesse de multiplier des actions en faveur de nécessiteux.

Dans ce quartier, la pénurie d’eau a duré près de 15 ans. Généralement à Boma, l’accès à l’eau potable demeure un casse-tête. L’exemple de ce bienfaiteur mérite tout de même d’être suivi par tant d’autres afin que soit améliorée tant soit peu, les conditions de vie de la population.

Matadi : le Commissaire général aux ITPR a visité les travaux en cours d’exécution

Les différents chantiers en cours d’exécution par la voirie urbaine de Matadi ont été inspectés par le Commissaire général aux Infrastructures, travaux publics et réaménagement, Bidi Ndoma Bigas. Celui-ci, accompagné du Ministre provincial des transports et voies de communication, Ricky Ndamba Musunda, devait se rendre compte de l’état d’avancement desdits travaux.

La ronde qu’il a effectuée le mardi 9 novembre dernier sur terrain, lui a permis justement de palper du doigt les réalités des travaux y exécutés. L’on retiendra de ces sites inspectés, l’axe Rond-point Nzanza – entrée Camp Banana dont les travaux de bétonnage conduits par la voirie de la ville avancent normalement. Il en est de même des travaux entrepris sur le pont Trabeka à Dibongo et dont on attend le finissage.

Sur l’avenue Tsangu-Luyeye au quartier Soyo, un pont reliant Safari et l’avenue appelée Soyo/ deux pneus est en pleine construction ; il ne reste que le coulage de béton armé. Le tronçon routier allant de la salle du Ciné palace – Inspection de la PNC/Kongo Central se trouve également en pleine réhabilitation. Très ravi, le commissaire provincial Bigas s’est dit satisfait du bel avancement de ces ouvrages qui nécessitent encore des moyens peu avant leur remise à population utilisatrice.

La gestion des prisons de Matadi, Boma et Tshela à l’ordre du jour !

La mission de travail qu’effectue au Kongo Central, le Secrétaire général au Ministère de la Justice et Garde des sceaux, Georges Mfulu Mabi Makanda, se révèle dans ce sens. Reçu en audience par le Gouverneur a.i le vendredi 12 novembre dernier, celui-ci a déclaré être détenteur d’un ordre de mission émis par Madame la ministre d’Etat et ministre de Justice, pour vérifier l’application de ses décisions par rapport à la gestion des prisons.

Chaque prison doit être gérée par un comité de gestion, a-t-il fait savoir. « Je suis venu me rendre compte pour les prisons de Matadi, de Boma et de Tshela pour voir si ces mesures sont d’application. Nous avons aussi échangé sur certaines associations qui fonctionnent sans autorisation préalable comme le veut la loi ».

Le Représentant légal de l’ECC est arrivé à Matadi pour y installer le président provincial

Le président national et représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le Révérend-docteur André-Gédéon Bokundoa Bo-Likabe, a été accueilli à Matadi, accompagné d’une forte délégation venue de Kinshasa, pour installer officiellement le président provincial de l’ECC/Kongo Central, le Révérend-pasteur Aimé-Simon Lubikalua Makaya.

La cérémonie qui s’est déroulée ce samedi 13 novembre était haute en couleur avec cette forte participation des délégations des communautés-membres qui composent l’ECC à travers la province. Le grand temple de l’église La Borne/Buima qui a servi de cadre à cette cérémonie a refusé du monde.

Accueilli à partir du pont Mpozo par des représentants de l’ECC/Kongo Central, des pasteurs et autres fidèles de l’Eglise, toute une marée humaine s’était massée le long de la route menant de Mpozo au siège de l’ECC munie des fanfares, tambours, banderoles, calicots…, pour réserver un accueil chaleureux à leur hôte.

L’OCC/Kongo Central en deuil !

Le chef de direction provinciale adjoint à l’Office congolais de contrôle (Occ/Kongo Central), Eugène Bandumba n’est plus. Il est décédé à Kinshasa des suites d’une maladie. Le chef de l’exécutif provincial du Kongo Central est allé, le jeudi 11 novembre, réconforter les cadres et agents de cette entreprise, très affectés par cette brusque disparition. A l’occasion, Justin Luemba en a profité pour coucher quelques mots dans le registre des condoléances ouvert à cet effet.

Arrivé à Matadi le vendredi 12 novembre, le corps de l’illustre disparu a été inhumé samedi 13 dans une concession familiale à Dibongo à l’autre rive du fleuve.

Une sélection de Charles Nguvulu