Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

En mission de service en Afrique du Sud/Portefeuille : Adèle Kayinda au four et au moulin pour la relance de la Cadeco

En mission de service en Afrique du Sud/Portefeuille : Adèle Kayinda au four et au moulin pour la relance de la Cadeco

This post has already been read 343 times!

 

Dans le souci majeur de contribuer à la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshiombo, qui veut la redynamisation de tous les secteurs de la vie nationale, la Ministre d’Etat en charge du Portefeuille, Adèle Kayinda Mahina, ne cesse de multiplier des actions pour le rayonnement de son secteur. C’est dans ce contexte qu’elle s’est rendue personnellement en République Sud-africaine, en début de cette semaine, avec deux missions principales, à avoir : la recherche des partenaires et investisseurs ainsi que la restructuration, en termes d’infrastructures, de la Cadeco. Pour la Ministre Adèle Kayinda, l’heure était presque venue pour passer à la vitesse supérieure en rencontrant des investisseurs capables de mettre le paquet au profit de la Caisse Générale d’Epargne du Congo (Cadeco) et, en même temps, améliorer les conditions de travail des agents et cadres de cette entreprise du Portefeuille de l’Etat.

D’un dossier à un autre, la Princesse Adèle Kayinda a assisté, sur place en Afrique du Sud, à la présentation, par des ingénieurs, de la maquette du bâtiment qui sera modernisé, de fond en comble, aux standards internationaux. Un motif de satisfaction pour la Ministre du Portefeuille qui, après des explications techniques détaillées, s’est dit satisfaite de la volonté des partenaires sud-africains de contribuer à l’essor de la Caisse Générale d’Epargne du Congo (Cadeco). «Avec ce partenariat, on doit offrir à Cadeco, donc la caisse d’épargne du Congo, un cadre décent du travail pour que les personnels puisse donner le meilleur d’eux-mêmes et puissent rendre des meilleurs services. Et, ça sera aussi un mobile. Le cadre et le système qui seront imprimés doivent motiver le peuple à devoir motiver cette épargne. Nous allons passer au contrat par objectifs. Qui veut dire que dès que nous allons, nous y mettons au travail. Fini l’étape de la modernisation du bâtiment administratif de la Cadeco, la Ministre Adèle Kayinda a échangé avec plusieurs entrepreneurs sud-africains. «Pour nous au Portefeuille, le temps est un allier incontournable de la réussite de la bonne gouvernance. Nous allons mettre à profit ce temps pour que, réellement, Cadeco puisse se conjuguer au présent dans sa relance», a déclaré la Warrior.

La Pros.