Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Rapporteur de la CENI/RDC : Patricia Nseya préconise l’accès de la femme congolaise à la vie politique et publique

Rapporteur de la CENI/RDC : Patricia Nseya préconise l’accès de la femme congolaise à la vie politique et publique

This post has already been read 419 times!

Le Rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Patricia Nseya Mulela a plaidé pour la participation de la femme à la vie politique et publique en République Démocratique du Congo (RDC). C’était au cours de son allocution au dialogue organisé mardi 23 novembre au Chapiteau de Pullman à Gombe, par le Réseau Africain des Femmes pour le Développement et la Communication (FEMNET).

Parlant au nom du Président de la CENI, Denis Kadima empêché, le Rapporteur de la CENI a, d’entrée, tenu à congratuler FEMNET et ses partenaires pour la tenue de ces assises. A l’en croire, cette rencontre intervient à point nommé, au moment où les différents acteurs, partis politiques et organisations de la Société civile veulent apporter leur pierre à l’édifice de la réforme électorale inclusive, afin d’améliorer la qualité du processus électoral. «Ces assises sont aussi un moment d’échanges de meilleures pratiques dont nous avons besoin pour faire avancer la cause de la femme et son accès à la vie politique et publique», a-t-elle soutenu. Et de renchérir : »La nouvelle équipe dont je fais partie, est déterminée à travailler selon les principes qui guident un organe de gestion électorale, à savoir l’indépendance, l’impartialité, le professionnalisme, l’efficacité et l’efficience, la transparence, ‘l’orientation service et l’accessibilité qui sont la boussole de tout management électoral.

Pour sa part, Ferdinand Kampanga, expert des questions électorales a proposé aux femmes politiques présentes à cette rencontre, autant de stratégies dont celle axée sur les partis politiques, d’autant plus que ce sont ces derniers qui alignent les candidats sur les listes.

Pour le Représentant de l’Ambassade se Suède en RDC, Jean-Bonheur Pande, la volonté de la Suède de voir la participation politique des femmes devient une réalité au Congo Kinshasa. Au cours des échanges qui ont réuni quelques femmes parlementaires, Rachel Kagoiya de FEMNET a, quant à elle, invité les femmes à être présentes partout où les décisions se prennent pour changer les choses.

Pour rappel, le FEMNET contribue à l’amélioration de la participation politique des femmes en Afrique pour faire avancer l’objectif de l’égalité des sexes dans la politique et la gouvernance en RDC.

Merdi Bosengele