Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Sankuru : le Général Paulin Kyungu serait-t-il à la croisée de Chemin ? (ParCicéron OWAMBA, Président National du Collectif des Jeunes Consciencieux du Sankuru)

Sankuru : le Général Paulin Kyungu serait-t-il à la croisée de Chemin ? (ParCicéron OWAMBA, Président National du Collectif des Jeunes Consciencieux du Sankuru)

This post has already been read 1188 times!

Comme on ne peut s’en douter, le Général Paulin KYUNGU, à la Province du Sankuru. Après avoir quitté le Haut Katanga, Il s’est vu être permuté dans la province du Sankuru, il y a deux ans. Pendant que la loi organique n°11/013 du 11 août 2011 portant organisation et fonctionnement de la Police Nationale Congolaise, en son article 4 prévoit l’apolitisme de la police en ces termes : «La police nationale est apolitique. Elle est au service de la Nation congolaise». Nul ne peut la détourner à ses fins propres. Cet article reprend les 1er et 2ème alinéas de l’article 183 de la Constitution.

Par contre, le Général Paulin KYUNGU s’est mis à politiser la police au Sankuru, il n’obéit qu’aux proches de l’ancien régime, régime de la terreur, à l’instar de Moïse EKANGA, Léonard SHE OKITUNDU, Lambert MENDE et consorts. Il utilise son Adjoint le P4 Colonel Kabela pour mener des opérations à Lusambo, pendant que lui-même opère à LODJA. Il s’est érigé au Sankuru pour complément faire obstruction à l’Etat de Droit, tant prôné par Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef de l’Etat. Il foule aux pieds la Constitution et les lois de la République. Pendant que l’article 6 de la loi précitée, inflige à la police la soumission à l’autorité civile… le contraire s’applique au Sankuru ;

Au lieu de s’occuper pas en respectant l’article 7 de cette même loi : la police nationale n’inflige, n’encourage ou ne tolère aucun acte de torture, aucun traitement ou peine inhumain ou dégradant, dans quelques circonstance que ce soit. Le Général Paulin KYUNGU fait sauter les lois, il n’a aucune capacité de faire taire les vraies milices qui existent normalement à Lomela chez l’honorable Moïse EKANGA et dans le Secteur de Kondo-Tshumbe chez l’honorable Lambert MENDE OMALANGA.

Voilà qu’il se méprend lourdement ordonnant en tout moment, aux éléments de la police d’exécuter des ordres manifestement illégaux, tout en violant l’article 28 de la Constitution : «Nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal».

Convient-il de signaler qu’en dehors de s’être entièrement plongé dans la politique au Sankuru, il s’occupe beaucoup plus encore du commerce, on le retrouve notamment dans des mines des Diamants, à Twishi à Lusambo, ou encore à LOMELA pour les caoutchoucs ainsi que dans tant d’autres domaines. Ayant toujours l’idée de Haut Katanga où il ramassait des minerais comme celui qui ramassait la manne au désert. Ce comportement est déplorable par tout homme épris du sens du patriotisme. Nous allons plus loin pour dire que son comportement vise à humilier notre Gouverneur de Province.

Nous demandons aux autorités nationales, de revoir ce problème faute de quoi, toute la population du Sankuru se prendra en charge, et nous n’allons pas vouloir que le pire d’arrive. Nous ne pouvons jamais accepter qu’un homme blague avec la dignité du peuple Tetela, tout en sabotant notre Gouverneur, Joseph Stéphane MUKUMADI.

Le Général Paulain KYUNGU se doit de savoir que la police est un service public, civil, accessible à l’écoute de la population et chargé de la sécurité et tranquillité publiques, de la sécurité des personnes et de leurs biens, du maintien et du rétablissement de l’ordre public ainsi que la protection de hautes autorités. La devise de la PNC reste (Loi, Unité, Patrie), Et non de soutenir un groupe de malfrats contre la vision du Chef de l’Etat, les lois de la République ainsi que celle du développement de la province dont est originaire Patrice Emery LUMUMBA.

Cicéron OWAMBA

Président National du Collectif des Jeunes Consciencieux du Sankuru.